GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La Corée du Sud fait pression sur Samsung pour investir au Nord

    media Le géan sud-coréen Samsung subirait des pressions du gouvernement pour préparer un plan d'investissement en Corée du Nord. REUTERS/Andrew Kelly/File Photo

    La Corée du Sud ferait-elle pression sur ses conglomérats pour qu’ils investissent chez le voisin nord-coréen ? C’est en tout cas ce que suggère un rapport publié alors que le président sud-coréen Moon Jae-in est rentré jeudi 20 septembre d’une visite de trois jours en Corée du Nord.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Séoul brûle de relancer ses projets de coopération économique avec Pyongyang, veut raccorder les réseaux ferroviaires et routiers entre les deux Corées et relancer le commerce bilatéral. Mais certaines entreprises n’ont guère envie de risquer d’être frappées de sanctions en s’aventurant au Nord.

    La pression sur Lee Jae-yong

    Le gouvernement sud-coréen fait pression sur Lee Jae-yong, l’héritier du géant Samsung, pour que celui-ci mette au point un ambitieux plan d’investissement en Corée du Nord, affirment des sources proches du conglomérat au journal Nikkei Asian Review.

    C’est dans ce but que Lee Jae-yong a été invité à accompagner le président sud-coréen lors de la visite à Pyongyang, précise l’une de ces sources. Samsung semble réticent : investir au Nord est risqué, et les sanctions internationales interdisent tout commerce avec le régime.

    La situation est donc délicate pour Lee Jae-yong, qui vient de passer plusieurs mois en prison pour une affaire de corruption. Et qui est dans l’attente d’un jugement de la Cour suprême.

    Main-d'oeuvre bon marché

    Mais d'autres conglomérats sud-coréens - comme LG – ne cachent pas leur intérêt pour la main-d’œuvre qualifiée, bon marché et coréanophone de Corée du Nord, ainsi que pour ce marché où tout est à développer. Ces entreprises ont déjà mis sur pied des groupes de travail pour préparer de futurs investissements. Mais rien ne sera possible tant que les sanctions seront en place.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.