GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pour l'ancien président de la République, François Hollande, le mouvement des «gilets jaunes» est en «phase de conclusion»
    • Mouvement des «gilets jaunes»: «Moins de 3000 manifestants» à Paris en début d'après-midi (préfecture)
    • «Gilets jaunes»: 63 gardes à vue à Paris contre 335 samedi dernier à la mi-journée, indique la préfecture
    • «Gilets jaunes»: un conducteur décède après avoir percuté un camion à la frontière belge (préfecture)
    Asie-Pacifique

    Hong Kong ouvre une nouvelle gare controversée pour rejoindre la Chine

    media La nouvelle gare de trains à grande vitesse de West Kowloon, à Hong Kong, a ouvert ses portes ce dimanche 23 septembre. REUTERS/Tyrone Siu

    À Hong Kong, la nouvelle gare de West Kowloon a ouvert ses portes ce dimanche 23 septembre. Cet immense complexe a pour objectif de fluidifier le trafic entre le territoire de l’ancienne colonie britannique et la Chine continentale, grâce à ses trains à grande vitesse.

    À West Kowloon, les premiers trains viennent de partir vers le continent et les premiers voyageurs de Chine viennent d’arriver à Hong Kong. Une cohue tranquille encombre les vastes halls de la nouvelle gare, conçue pour accueillir jusqu’à 200 000 voyageurs par jour.

    Elle a ouvert ses portes à 5 heures du matin pour permettre aux nombreux curieux de venir découvrir ce gigantesque bâtiment ultra-moderne. À l’arrivée, le bureau du tourisme distribue des cadeaux de bienvenue à Hong Kong. Et tout a été prévu pour les séances de photo devant les arches en ballons de baudruche.

    Gain de temps

    Michael Tang, le teint buriné et lourdement chargé est arrivé parmi les premiers voyageurs en provenance de Chine. « Cela m’a pris environ deux heures. Je suis content. D’habitude c’est plus de trois heures et demi. Mais cela m’a coûté plus cher ! Mais bon C’est vrai que le temps c’est de l’argent ! »

    La plupart des voyageurs interrogés ce matin par notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy, soulignent la rapidité et la facilité du voyage. Les week-ends de shopping des Chinois continentaux dans l’ancienne colonie britannique vont devenir encore plus populaires.

    Le projet a été lancé en 2008 parmi une série de travaux gigantesques ayant l’ambition d’intégrer physiquement l’ancienne colonie britannique à sa nouvelle patrie. Le prix initial de 40 milliards de dollars hongkongais (environ 4 milliards d’euros) pour financer la partie Hong Kong des rails a doublé au cours des 10 ans de construction.

    Question de souveraineté

    Mais l’aspect le plus controversé du projet est l’installation de la douane à quelques mètres de la gare, créant de fait une extraterritorialité. Car le gouvernement de Hong Kong a choisi de céder aux autorités chinoises une partie de ses locaux, soit 105 000 m2 qui vont devenir une zone spéciale sous souveraineté chinoise en plein cœur de l'ancienne colonie britannique.

    Un sujet de crispation politique qui donne du grain à moudre aux opposants au projet, qui dénoncent la mainmise de Pékin, explique le directeur de recherche émérite au CNRS, Jean-Philippe Béja. « Si c’est un territoire chinois, un certain nombre de gens disent : "c’est un recul et il n’y a aucune raison que Hong Kong se soumette et donne une partie de son territoire à la Chine". Le gouvernement de Hong Kong, qui est plutôt favorable à Pékin, dit : "pas du tout, il s’agit de quelque chose de bien plus pratique. C’est comme l’Eurostar. Vous avez à Paris la police britannique qui contrôle les passeports. Ce sera la même chose." »

    Offensive politique

    Le sinologue souligne que cela fait partie d’une stratégie politique plus complexe. « Au fond, le gouvernement de Hong Kong a accepté de céder une partie de sa souveraineté. Tout cela fait partie de la reprise en main par, soit les pro-Chinois de Hong Kong, soit directement Pékin et Pékin à travers les pro-Chinois de Hong Kong, pour reprendre en main Hong Kong et pour limiter ses libertés. Il y a une offensive extrêmement sérieuse depuis l’année dernière qui est très inquiétante pour le maintien de la formule "un pays, deux systèmes" ».

    Dans un cas comme celui de la gare de West Kowloon, cette tentative de restriction des libertés peut avoir des effets très concrets, analyse Jean-Philippe Béja. « Les lois chinoises et les lois hongkongaises sont extrêmement différentes, notamment en ce qui concerne la liberté d’expression. Et cela se traduit concrètement par quel type de journaux et de livres vous allez pouvoir vendre dans cette gare ? »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.