GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Harcèlement sexuel: le mouvement #MeToo commence à émerger en Inde

    media Une jeune femme manifeste contre les viols en Inde. SAJJAD HUSSAIN / AFP

    Le mouvement contre le harcèlement sexuel symbolisé par le hashtag #MeToo a pris son véritable envol ces derniers jours en Inde.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    Un an après les accusations qui ont ciblé plusieurs grands noms d'Hollywood, de nombreux journalistes et personnalités du monde du spectacle indiens sont aujourd'hui accusés directement de harcèlement ou d'agressions sexuelles par leurs victimes. Pour ces dernières, qui dans de nombreux cas ont gardé le silence pendant des années, c'est déjà une victoire sur une société patriarcale dans laquelle leur combat est souvent perdu d'avance.

    Ce serait une accusation envers un humoriste, publiée sur Twitter le 4 octobre par une femme affirmant avoir reçu des photos obscènes de sa part, qui serait a l'origine de cette soudaine déferlante de témoignages. Des dizaines de femmes ont partagé sur les réseaux sociaux dans les jours qui ont suivi des anecdotes personnelles de harcèlement ou d'agressions sexuelles, parfois accompagnées de captures d'écran.

    Bollywood, des médias et le gouvernement Modi éclaboussés

    Alors que le mouvement #MeToo avait eu un écho relativement limité en Inde, plusieurs personnalités de Bollywood et des médias ont cette fois été nommées. Derniers accusés en date, l'ancien rédacteur en chef Mobashar Jawed Akbar, aujourd'hui secrétaire d'Etat du gouvernement Modi, ou encore l'acteur Alok Nath, pour des faits qui remontent a près de 20 ans. Pour l'heure, la puissante l'industrie du cinéma, ou l'omerta reste la norme, a toutefois été relativement épargnée, comparé aux répercussions qu'a eu l'affaire Weinstein à Hollywood.

    La plupart des accusations ont été portées par des journalistes envers leurs anciens supérieurs. Pour l'avocate à la Cour suprême Karuna Nandy, ce mouvement qui se propage principalement sur internet est une forme de désobéissance civile pour les victimes qui ont perdu foi en la justice.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.