GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Législatives au Bhoutan: du changement attendu au sommet de l'Etat

    media Vue générale de Thimphou, la capitale du Bhoutan. DIPTENDU DUTTA / AFP

    Petite nation enclavée entre l'Inde et la Chine, le Bhoutan votait jeudi pour le second tour des troisièmes élections législatives de son histoire, qui consacreront l'arrivée d'un nouveau parti au pouvoir.

    Fondé seulement en 2013, le Druk Nyamrup Tshogpa (DNT) est arrivé en tête du premier tour le 15 septembre avec 92.722 suffrages, suivi de près par le Druk Phuensum Tshogpa (DPT) - un parti d'opposition plus établi - avec 90 020 voix.

    Le parti du Premier ministre Tshering Tobgay, au pouvoir depuis 2013, a reconnu sa défaite après être arrivé en troisième position.

    « Nous attendons d'un nouveau balai de bien nettoyer », a déclaré un électeur, Gopal Chettri, après avoir voté dans la capitale Thimphou. « C'est un pays avec un budget limité donc il n'y a pas beaucoup de marge de manoeuvre. Quel que soit le parti vainqueur il devra faire avec », a-t-il ajouté.

    Les rues à Thimphou étaient en grande partie vides jeudi en raison du jour de congé donné pour les élections.

    Si le DNT a obtenu davantage de votes, le DPT est en tête de plus de circonscriptions. Dans l'entre-deux tours, les deux formations ont essayé de courtiser le tiers des électeurs qui avait soutenu d'autres partis.

    Les deux concurrents ont promis de développer l'économie et le système de santé ainsi que d'améliorer la transparence du gouvernement. La corruption, la pauvreté dans les zones rurales, le chômage des jeunes et les gangs criminels posent problème au « pays du dragon tonnerre ».

    (avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.