GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: les élections repoussées d'une semaine à Kandahar

    media Point de contrôle sur l'autoroute stratégique de Ghazni qui relie Kaboul à Kandahar: un soldat de l'armée régulière monte la garde, le 12 août 2018. REUTERS/Mohammad Ismail

    Au lendemain d’une attaque meurtrière des talibans contre des personnalités de haut rang, l‘Afghanistan continue de se préparer aux élections du 20 octobre. Près de neuf millions de personnes sont appelées à voter. Mais pas à Kandahar où le scrutin est repoussé d’une semaine, une décision de la présidence afghane après concertation avec la commission électorale indépendante.

    Avec notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali

    Les bureaux de vote n’ouvriront que dans une semaine à Kandahar. La commission électorale indépendante avait évoqué cette possibilité dès les premières heures, ce matin, évoquant les inquiétudes de la population sur place. Le président Ashraf Ghani a donc tranché. Pas de vote non plus à Ghazni, capitale provinciale qui se trouve à 200 km au sud de Kaboul. La ville avait subi l'assaut de combattants talibans en août dernier, une attaque qui avait duré plusieurs jours.

    Peau de chagrin

    Les zones dans lesquelles le scrutin aura lieu se resserrent donc comme une peau de chagrin. Cette situation rappelle le contexte sécuritaire extrêmement fragile dans lequel se tiennent ces élections législatives. Plus de 54 000 policiers, soldats, agents des services de renseignement vont assurer la sécurité des bureaux de vote, a annoncé récemment le ministère de l'Intérieur. Est-ce que cela sera suffisant pour contrer les attaques, les tentatives d’attentat des insurgés talibans qui ont prévenu qu’ils s’en prendraient aux bureaux de vote et aux forces gouvernementales ?

    Les talibans frappent au plus haut niveau

    Impossible à dire et l’attaque qui a coûté la vie, hier, au puissant chef de la police de Kandahar montre la capacité des talibans à frapper au plus haut niveau de l'appareil sécuritaire et les lieux censés être les plus protégés. Le message que cela renvoie à la population n’est guère rassurant puisque les insurgés montrent encore une fois qu'ils peuvent aussi être en position de force, contrairement aux discours des responsables américains qui affirment le contraire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.