GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: le taux de croissance à son plus bas depuis 2009

    media Face à la hausse inquiétante de la dette des gouvernements locaux, les autorités centrales ont mis le pied sur le frein des grands travaux (photo d'illustration). REUTERS/Aly Song

    L’économie de la deuxième économie du monde a ralenti au dernier trimestre : 6,5 % de hausse du PIB fin septembre selon le Bureau national de la statistique.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Des investissements en baisse et des consommateurs un peu moins boulimiques dans leurs achats, ce ralentissement de la croissance chinoise est d’abord lié à des problèmes internes. Face à la hausse inquiétante de la dette des gouvernements locaux, les autorités centrales ont mis le pied sur le frein des grands travaux.

    Les investissements dans les infrastructures (les autoroutes, le train) sont en recul, et dans les grandes villes, la classe moyenne chinoise modère ses envies ou en tout cas fait un effort sur certaines de ses dépenses.

    Un rythme trimestriel plus lent que prévu en raison également du bras de fer commercial sino-américain, a reconnu ce vendredi en conférence de presse le porte-parole du Bureau national des statistiques : « Les défis extérieurs ont fortement augmenté alors que les problèmes intérieurs causés par les réformes structurelles ont continué d’apparaître », a affirmé Mao Shengyong, qui juge la croissance de la deuxième économie du monde « raisonnable dans les trois premiers trimestres de l’année », mais « incertaine » en raison de la « variabilité de l’environnement extérieur et des frictions commerciales avec les Etats-Unis. »

    Une croissance raisonnable qui pourrait toutefois encore ralentir si Washington ajoute de nouvelles sanctions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.