GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Sri Lanka: le très controversé Rajapakse aux portes du pouvoir

    media L'ancien président Mahinda Rajapakse nommé vendredi Premier ministre (g), aux côtés du président sri-lankais Maithripala Sirisena, à Colombo, ce samedi 27 octobre 2018. Office/Handout via REUTERS

    Le Sri Lanka s’enfonce dans la crise politique. Après le limogeage du Premier ministre, une nouvelle étape a été franchie samedi avec la suspension du Parlement. Malgré les risques de débordement, la présidence sri-lankaise s'accroche à sa décision de nommer à la tête du gouvernement l'ancien homme fort du pays Mahinda Rajapakse qui pourrait revenir aux affaires après avoir dirigé le Sri Lanka entre 2005 et 2015.

    Héros ou tyran ? C'est une question de point de vue. Les uns vous diront que c'est le libérateur. L'homme qui a terrassé les Tigres tamouls. En 2009, il lance l'armée sri-lankaise contre cette guérilla séparatiste, l'une des plus violentes du monde. C'est une victoire militaire et triomphe politique pour Mahinda Rajapakse. Il avait promis de rétablir l'ordre après 30 ans d'insurrection. Il devient l'icône d'une classe rurale, bouddhiste et conservatrice.

    Oui, mais à quel prix ? 40  000 personnes sont mortes dans les dernières semaines du conflit. Des soldats, mais surtout des civils. A l'époque, l'ONU et les journalistes qui couvrent la guerre rapportent les exécutions sommaires, les familles bombardées, le viol des combattantes tamoules. Faux, répond Rajapakse qui ne sera jamais inquiété.

    Mahinda Rajapakse a du charisme. Il est grand et costaud, c'est un beau parleur, ancien avocat, qui devant son peuple met en avant la croissance économique de son pays. L'économie fleurit sous sa mandature. Les infrastructures se développent et quand ça ne va pas, il se tourne vers la Chine qui l'arrose de millions de dollars. 

    Rajapakse n'est pas tendre avec les dissidents ? Ses partisans pourchassent les journalistes ? Il a tendance à placer sa famille à des postes-clés ? Jusqu'ici, ça ne lui a jamais fait ombrage. C'est un habitué de la méthode musclée de nouveau aux portes du pouvoir.

    (Re) lire : Sri Lanka: nomination surprise d'un nouveau Premier ministre

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.