GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pakistan: acquittée, mais condamnée par la rue, Asia Bibi va devoir partir

    media Les manifestants sont immédiatement descendus par milliers dans la rue. Ici, les partisans du Jamaat-e-islami, à Karachi, le 31 octobre 2018. «Prêts à sacrifier nos vies», peut-on lire sur la pancarte. REUTERS/Akhtar Soomro

    Les islamistes promettent des rassemblements monstres au Pakistan après l'acquittement d'Asia Bibi. Ils se sont mobilisés mercredi et vont de nouveau manifester jeudi et vendredi pour dénoncer le verdict de la Cour Suprême pakistanaise. Imran Khan le président du Pakistan appelle au calme. La frange de la société qui manifeste, dit-il, « ne rend pas service à l'islam ». La tension monte malgré la décision des magistrats. C'est une certitude, après quasiment dix ans de détention, Asia Bibi est loin d'être tirée d'affaire.

    Blanchie par la justice, mais condamnée par la rue, Asia Bibi va devoir quitter le Pakistan. Rester, c'est trop risqué, les fondamentalistes veulent sa tête et personne n'est en mesure de la protéger. À tout moment elle peut être lynchée parce que le nom d'Asia Bibi rime avec blasphème même s'il n'y a aucune preuve qu'elle ait insulté le prophète Mahomet.

    Dans un message télévisé, le Premier ministre pakistanais Imran Khan a appelé au calme et au respect du verdict de la Cour suprême : « Ils vous incitent à la violence pour leur propre intérêt politique. Ne cédez pas à leur chantage, pour le bien du pays, ils ne rendent pas service à l’islam.  Ils tentent de dire que si la Cour suprême ne rend pas les décisions selon leur volonté, ils n’acceptent pas le jugement. Cela signifie qu’ils vont sortir dans les rues et bloquer le pays. Est-ce qu’un pays peut être géré de cette façon ? »

    Aujourd'hui, Asia Bibi dort en prison à Multan, dans le centre du pays. Il va falloir l'exfiltrer très vite direction l'Europe. Son mari et ses deux filles vivent déjà en Angleterre. Est-ce une bonne idée ? Pas forcément. Il y a certes une grosse communauté pakistanaise au Royaume-Uni, mais selon l'entourage d'Asia Bibi, elle n'y serait pas en sécurité.

    Asile politique en France ?

    La famille préférerait l'Espagne, l'Italie ou la France. Dans la classe politique française, plusieurs voix se sont d'ailleurs élevées mercredi pour saluer son acquittement. La secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, des élues communistes de la ville de Paris, dont elle est citoyenne d'honneur, mais aussi Marine Le Pen et plusieurs personnalités d'extrême droite qui réclament, au nom des valeurs chrétiennes, l'asile politique pour Asia Bibi sur le territoire français.


    Réaction de Zohra Yusuf, vice-présidente de la commission des droits de l'homme du Pakistan

    « Je pense que cela aurait dû arriver il y a longtemps. Elle était en prison depuis huit ans, la plupart du temps à l’isolement. Et cela fait des années que l’on attendait le verdict de la Cour suprême. Donc c’est un soulagement qu’elle ait été acquittée, et que le bon jugement ait été rendu. Mais ce dont elle a besoin maintenant c’est d’être en sécurité, d’être avec sa famille. Et comme vous le savez, il y a déjà des manifestations contre le jugement, dans plusieurs endroits du pays, organisées par un tout petit groupe d’extrémistes religieux. Ils ont menacé le gouvernement, les juges de la Cour suprême. Et je pense qu’il est temps que le gouvernement agisse contre eux, pour que d’autres se sentent un peu plus en sécurité.

    Près de 70 personnes ont été tuées après avoir été inculpées de blasphème. Elles n’ont pas été exécutées parce qu’elles avaient été condamnées à la peine de mort. Elles ont été lynchées par la foule, certaines ont été tuées en prison par d’autres prisonniers. Donc Asia bibi n’est pas sen sécurité au Pakistan. C’est une femme pauvre, et elle n’aura pas la sécurité dont elle a besoin à moins de quitter le Pakistan. C’est très triste qu’elle doive quitter le pays pour cette raison. »

    LIre aussi : Pakistan: manifestation d'islamistes radicaux réclamant l'exécution d'Asia Bibi

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.