GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Les intellectuels français se mobilisent pour la Pakistanaise Asia Bibi

    media Asia Bibi, condamnée à mort en 2010 pour blasphème suite à une dispute avec des villageoises musulmanes au sujet d'un verre d'eau. Reprodução Twitter

    Une quarantaine de personnalités françaises signent un appel dans le quotidien Le Figaro appelant à la libération d'Asia Bibi, une femme pakistanaise condamnée à mort en 2010 pour blasphème, acquittée la semaine dernière par la Cour suprême de son pays mais toujours incarcérée. Le philosophe Daniel Salvatore Schiffer, à l'initiative de cette pétition ainsi que tous les autres signataires s'inquiètent de la situation d'Asia Bibi dont la libération est repoussée.

    Elisabeth et Robert Badinter, l'ex-ministre Luc Ferry, le philosophe André Comte-Sponville, l'ancien ministre de la Culture Jack Lang, l'écrivain Marek Halter ou encore le sociologue Edgard Morin font partie des intellectuels qui ont décidé de se mobiliser pour Asia Bibi, une villageoise pakistanaise condamnée à mort en 2010 pour une dispute au sujet d'un verre d'eau, eau prise au puits qu'elle aurait donc souillé puisque chrétienne.

    Un « enjeu de civilisation »

    Dans le quotidien Le Figaro, ils exigent la libération « toutes affaires cessantes » d'Asia Bibi acquittée par la Cour suprême du Pakistan mais toujours menacée par les islamistes de son pays. «...Mme Asia Bibi n'a toujours pas retrouvé cette liberté qui lui était pourtant juridiquement due, en plus de lui avoir été humainement promise. Pis: il semble que, face à la violence des protestations, dans les principales villes du Pakistan, qui ont suivi ce verdict, le gouvernement ait finalement décidé, après avoir trouvé un supposé « accord » avec ces mêmes fondamentalistes islamistes qui l'avaient outrancièrement condamnée dès le départ, de repousser, sinon d'annuler, sa libération...». Les signataires de l'appel, indignés, font référence aux philosophes du siècle des Lumières, parlent d'un « enjeu de civilisation », et prônent « la tolérance religieuse, la pluralité des idées et, osons-nous dire également en cette circonstance, l'égalité entre les sexes ».

    Accueillie à Paris ?

    Lundi 5 novembre, la maire de Paris Anne Hidalgo et le président des Républicains Laurent Wauquiez, dans des messages séparés, avaient demandé aux autorités françaises d'intervenir pour « sauver la vie » de la Pakistanaise. «Maintenant qu'elle est acquittée, je suis prête à l'accueillir à Paris (...) et l'accompagner elle et les membres de sa famille pour qu'ils puissent s'intégrer durablement en France», a déclaré Anne Hidalgo.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.