GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Birmanie: les autorités retirent leur plainte contre trois journalistes

    media Le rédacteur en chef Kyaw Zaw Linn et deux journalistes de Eleven Media quittent le tribunal de Tamwe court à Rangoon, le 2 octobre 2018. REUTERS/Ann Wang

    Les autorités birmanes ont finalement retiré leur plainte contre trois journalistes ce vendredi 9 novembre 2018. Ils avaient été arrêtés pour avoir critiqué dans un article un proche de la dirigeante Aung San Suu Kyi. Leur arrestation, il y a un mois, avait été perçue comme un nouveau signe du recul de la liberté de la presse.

    Avec notre correspondante à RangoonEliza Hunt

    C'est un article sur le financement du réseau de bus de Rangoon qui avait déplu au responsable de la région, un membre important de la Ligue nationale pour la démocratie, le parti de la dirigeante Aung San Suu Kyi. Ce responsable de la LND a réclamé que les journalistes demandent pardon, en échange du retrait de sa plainte, ce qu'ils n'ont jamais fait.

    Le président birman lui-même était alors intervenu pour rappeler à l'ordre le gouvernement régional et leur demander de suivre la loi sur les médias : c'est-à-dire de résoudre cette affaire d'abord par la médiation du Conseil birman de la presse.

    Une intervention rare dans un pays critiqué depuis plusieurs mois pour ses atteintes à la liberté d'expression. L'affaire des journalistes du magazine Eleven est arrivée juste après la condamnation à sept ans de prison de deux reporters de l'agence Reuters après leur reportage sur un massacre commis contre la minorité musulmane des Rohingyas.

    Depuis qu'Aung San Suu Kyi est arrivée au pouvoir en 2016, plus de 40 journalistes ont été poursuivis dans le pays en vertu d'une série de lois répressives, dont 17 par des responsables du gouvernement. La dirigeante birmane déclarait pourtant il y a peu : « Je pense que la presse est très libre » dans le pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.