GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brexit: la sortie du Royaume-Uni de l'UE est «un moment tragique pour l'Europe» (Juncker au quotidien «El Pais»)
    • Intempéries: le typhon Tapah menace le Japon, des centaines de vols intérieurs ont été annulés
    • Mondial 2019 de rugby au Japon: victoire et bonus pour l'Irlande face à l'Écosse (27-3)
    • Environnement: la ville de Paris organise, ce dimanche de 11h à 18h, la 5e édition de la Journée sans voiture
    • Suisse: des funérailles en montagne pour le Pizol, un glacier désormais disparu sous l'effet du réchauffement climatique
    • Sécurité dans le Golfe: l'Iran compte présenter à l'ONU un plan de coopération régionale (Rohani)
    • Pour l'Iran, la présence de forces étrangères dans le Golfe accroît l'«insécurité»
    Asie-Pacifique

    Cambodge: deux ex-Khmers rouges reconnus coupables de «génocide», une première

    media Salle d'audience du tribunal spécial chargé de juger les ex-responsables khmers rouges, à Phnom Penh. Photo: AFP

    C’est un verdict historique qui a été rendu ce 16 novembre au matin au Cambodge. Pour la première fois, le tribunal international parrainé par l’ONU reconnaît la qualification de « génocide » pour des actes perpétrés par le régime khmer rouge entre 1975 et 1979. Une décision attendue depuis près de 40 ans.

    Avec notre correspondante à Phnom Penh, Juliette Buchez

    Ils étaient deux à comparaître devant les chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens ce 16 novembre au matin. Nuon Chea, 92 ans et Khieu Samphan, 87 ans, ont déjà été reconnus coupables de « crime contre l’humanité » en 2014. Aujourd’hui, ils sont tous deux condamnés pour « génocide ».

    Première fois

    C’est la première fois que ce terme est retenu pour qualifier les actes du régime khmer rouge. Khieu Samphan, chef de l’Etat du Kampuchea démocratique, est reconnu coupable de « génocide contre les Vietnamiens ». Nuon Chea, idéologue du régime décrit comme le bras droit de Pol Pot est également reconnu coupable de « génocide contre les Vietnamiens » mais aussi contre la communauté musulmane cham.

    Verdict symbolique

    Entre 1975 et 1979, entre 100 000 et 500 000 Chams, une ethnie du Cambodge, ont été exécutés par le régime khmer rouge. La mort d’environ 1,7 million des Cambodgiens n’a en revanche jamais été qualifiée de génocide par les Nations unies. Si le verdict est symbolique pour les descendants et victimes du régime, le tribunal a fait l’objet de critiques.

    Trois condamnations seulement

    Malgré 300 millions de dollars investis dans les procédures, seuls trois représentants khmers rouges ont été condamnés en l’espace d’une décennie. Le verdict d’aujourd’hui pourrait clore le chapitre judiciaire à l’encontre des Khmers rouges car les figures proéminentes du régime sont pour la plupart très âgées ou décédées.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.