GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: expulsion d’un mystérieux détenu américain

    media Une vue de la frontière (zone démilitarisée) entre la Chine et la Corée Nord. AFP

    La Corée du Nord a décidé d'expulser un ressortissant américain entré illégalement dans le pays le mois dernier, a rapporté vendredi l'agence officielle KCNA. L'homme, identifié sous le nom de Lawrence Bruce Byron, était détenu depuis son passage en Corée du Nord en provenance de Chine, le 16 octobre dernier.

    « Lors de son interrogatoire, il a déclaré qu'il était entré illégalement dans le pays sur ordre de la CIA américaine », a renseigné l'agence officielle nord-coréenne KCNA. « Les autorités compétentes ont décidé de l'expulser du pays ». Un homme portant le même nom avait été arrêté en Corée du Sud alors qu'il tentait de franchir la frontière intercoréenne en novembre 2017, a rapporté la presse sud-coréenne.

    Lawrence Bruce Byron, un quinquagénaire originaire de Louisiane, avait été expulsé par la suite aux Etats-Unis. Il avait expliqué aux autorités de Séoul qu'il voulait faciliter des pourparlers entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, et ce, bien qu'il s'agisse d'un particulier, précisent les médias sud-coréens.

    Geste de bonne volonté

    Il est rare que la Corée du Nord libère aussi rapidement un détenu américain. Cette décision survient au moment où des négociations avec les Etats-Unis sur la dénucléarisation sont dans l'impasse.

    « Ce geste signifie que le Nord veut conserver l'élan du dialogue avec les Etats-Unis », a déclaré à l'AFP le professeur Yang Moo-Jin, de l'Université des études nord-coréennes à Séoul. Journalistes ou missionnaires, la plupart des Américains arrêtés par la Corée du Nord ont été libérés à la suite de missions de personnalités américaines.

    Trois détenus américains avaient été libérés en mai, un geste de bonne volonté semble-t-il avant le sommet historique entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui a lieu en juin à Singapour.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.