GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La rencontre Rodrigo Duterte-Xi Jinping réchauffe les relations sino-philippines

    media Le président philippins Rodrigo Duterte aux côtés du président Xi Jinping à Manille le 20 novembre 2018. REUTERS/Erik De Castro

    Xi Jinping est aux Philippines jusqu'à mercredi 21 novembre pour sa première visite d'Etat au pays de Rodrigo Duterte. Les deux présidents ont célébré leur entente après la signature de plus de 20 accords dans divers secteurs. Une relation qui contraste avec les quasi déclarations de guerre du précédent gouvernement philippin face à l'offensive chinoise en mer de Chine méridionale.

    Avec notre correspondante à Manille, Marianne Dardard

    A entendre leur dirigeant respectif, les relations entre la Chine et les Philippines sont au beau fixe. D'un côté, Rodrigo Duterte se réjouit d'une « occasion historique », treize ans après la dernière visite officielle d'un président chinois. De l'autre, Xi Jinping lui file la métaphore météorologique en comparant l'embellie diplomatique à « un arc-en-ciel après l'orage ».

    Au premier jour de cette visite, une nouvelle moisson d'accords ont été présentées, sans que les termes exacts soient toutefois publiés, dont un texte sur l'exploitation des ressources en pétrole et en gaz.

    La mer de Chine méridionale au cœur des discussions

    On sait que Pékin et Manille négocient intensément au sujet de la répartition de ces ressources en mer de Chine méridionale, mais difficile encore de savoir sur quoi cela va concrètement déboucher puisque pour l'heure la zone d'exploration commune envisagée n'est pas une zone contestée.

    Avant l'arrivée de Xi Jinping, Rodrigo Duterte avait en tout cas suscité un tollé dans l'opinion philippine, en déclarant qu'une bonne partie « de la mer de Chine du Sud appartenait déjà aux Chinois ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.