GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
Jeudi 21 Février
Aujourd'hui
Samedi 23 Février
Dimanche 24 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Affaire Carlos Ghosn: Nissan réunit son conseil d'administration

    media Les médias se pressent au siège de Nissan à Yokohama, une pression médiatique à la hauteur des enjeux industriels: Carlos Ghosn sera t-il démis de ses fonctions à la tête du groupe automobile ? Yokohama, le 22 novembre 2018. REUTERS/Toru Hanai

    Cela va faire quatre jours que Carlos Ghosn est emprisonné. Le patron de l'alliance Renault, Nissan et Mitsubishi a été arrêté lundi car il est soupçonné d'avoir dissimulé une partie de ses revenus au fisc japonais, soupçonné également de malversations chez Nissan. Carlos Ghosn va t-il être démissionné de la direction de Nissan ? Le géant japonais de l'automobile, tient son conseil d'administration ce jeudi 22 novembre.

    La réunion s'est ouverte à la clôture de la bourse de Tokyo, rapporte notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles. Elle se tient au siège de Nissan à Yokohama et est suivie par la direction de Renault à Paris par vidéoconférence. Le Conseil d’administration de Nissan compte neuf membres, dont Carlos Ghosn et Greg Kelly, son bras droit, tous deux empêchés pour cause d’arrestation.

    Le sort de Carlos Ghosn dépend donc de sept personnes, six hommes et une femme et sera prise à main levée. Parmi eux deux représentants de Renault. Quatre voix sur les sept suffiront pour mettre un terme au long règne du grand patron franco-libano-brésilien. L'homme qui mène les débats, c'est Hiroto Saikawa, patron exécutif depuis l'an dernier, et qui a demandé en personne la disgrâce de Carlos Ghosn. Il pourrait d'ailleurs lui-même le remplacer à la tête du conseil d'administration.

    Ils pourraient demander une suspension temporaire de Carlos Ghosn, plutôt qu’une éviction définitive, le temps de laisser la justice trancher. Car, selon la presse japonaise, les juges estiment que le groupe Nissan a aussi une part de responsabilité, puisque c’est lui qui a remis aux autorités les documents financiers inexacts, dans lesquels Carlos Ghosn aurait minimisé ses revenus ou dissimulé les résidences somptueuses acquises à l’étranger par Nissan et mises à la disposition de son patron. A Tokyo, L’éviction de Carlos Ghosn est donnée comme acquise par la presse japonaise.

    Carlos Ghosn toujours retenu dans un centre de détention du nord de Tokyo

    Il est seul dans sa cellule, avec vue sur une cour intérieure entourée de grillages. Carlos Ghosn a droit à trois repas par jour, mais ses contacts avec le monde extérieur sont très limités. Il n’a pas le droit de recevoir un appel téléphonique ou un e-mail. La police contacte pour lui son avocat.

    Pendant la semaine il a droit à une visite par jour, d’un ou plusieurs proches, durant quinze minutes maximum. La conversation doit se faire en japonais et cela pose un problème car Carlos Ghosn parle peu le japonais et sa femme Carole pas du tout.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.