GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Corées: un train pour reconnecter à terme Sud et Nord

    media Ce train qui a passé la frontière entre les deux Corées ce vendredi 30 novembre doit inspecter les voies ferrées du Nord pour à terme permettre la reconnexion avec le Sud. JEON HEON-KYUN / AFP

    Pour la première fois depuis dix ans, un train est parti de Corée du Sud en direction de la Corée du Nord. Il a franchi la ligne de démarcation militaire ce vendredi 30 novembre à 9h du matin avec à son bord plusieurs dizaines d’officiels sud-coréens. Son objectif est d'inspecter des centaines de kilomètres de voies ferrées nord-coréennes, dans le but de les moderniser et de les reconnecter avec celles du Sud. Ce projet cher à Séoul est rendu très compliqué par les sanctions internationales qui frappent le régime de Pyongyang.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    Des discours, une écharpe blanche au cou des conducteurs et un coup de klaxon. La Corée du Sud a célébré ce vendredi le départ de son train, direction la Corée du Nord. Ce convoi de six voitures, tiré par une locomotive nord-coréenne, inspectera pendant 18 jours quelque 2 600 kilomètres de voies ferrées au Nord.

    L’objectif est de préparer la modernisation des deux axes ferroviaires qui longent les côtes du « pays ermite », depuis la frontière avec le Sud jusqu’en Chine. Le réseau ferré nord-coréen est mal entretenu et très délabré.

    La Corée du Sud espère ainsi préparer la future reconnexion de son propre réseau à celui du continent eurasiatique. Elle voit aussi dans ce projet une « carotte » destinée à encourager Pyongyang à s’ouvrir davantage.

    Mais le problème est celui des sanctions. Séoul a déjà peiné pour obtenir des exemptions du Conseil de sécurité pour cette inspection conjointe. Il est très peu probable que l’ONU et les Etats-Unis acceptent la remise en état du réseau ferré nord-coréen sans progrès notable sur la question nucléaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.