GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Aujourd'hui
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le Conseil constitutionnel a validé ce jeudi les examens osseux réalisés pour déterminer l'âge des jeunes migrants, tout en rappelant les garanties prévues par la loi, qui était attaquée par un jeune Guinéen et des associations. Le Conseil constitutionnel a validé jeudi la vaste réforme de la justice portée par la garde des Sceaux Nicole Belloubet, tout en censurant plusieurs dispositions.

    Asie-Pacifique

    Japon: suite à de nouvelles accusations, Carlos Ghosn maintenu en détention

    media Carlos Ghosn, en octobre 2018 à Paris. REUTERS/Regis Duvignau

    Au Japon, Carlos Ghosn n'en a pas fini avec la police et la justice. Le parquet de Tokyo a décidé de requérir un nouveau mandat d'arrêt contre lui sur de nouveaux soupçons de sous-évaluation de ses revenus concernant trois années supplémentaires.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Carlos Ghosn passera sans doute les fêtes de fin d’année en prison. Il est en garde à vue depuis le 19 novembre pour avoir dissimulé aux autorités boursières japonaises la moitié de ses revenus sur cinq années, entre 2010 et 2015, pour un montant de 39 millions d’euros.

    Selon la presse, le ministère public de Tokyo s’apprête à procéder, le 10 décembre, à une nouvelle mise en détention de Carlos Ghosn pour avoir sous-déclaré ses revenus sur trois autres années pour un montant de 31 millions d’euros.

    Le ministère public japonais pourrait étendre ses investigations à d’autres motifs comme l’abus de biens sociaux. Carlos Ghosn est soupçonné d’avoir ordonné l’achat par Nissan de somptueuses résidences à l’étranger pour son usage personnel. Si une nouvelle interpellation est lancée, Carlos Ghosn verrait sa garde à vue prolongée de 22 jours. Le patron français nie toute malversation.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.