GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La chute du «suspect Ghosn» ne surprend pas les Japonais

    media Carlos Ghosn, le 7 mars 2017. REUTERS/Denis Balibouse

    Le parquet de Tokyo a décidé ce lundi 10 décembre d'inculper Carlos Ghosn pour dissimulation de revenus. Le patron déchu de Nissan est incarcéré depuis le 19 novembre. Il est soupçonné de n'avoir pas déclaré 38 millions d'euros de revenus aux autorités boursières. Comment les Japonais vivent-ils sa chute ?

    Avec notre correspondant à Tokyo, Bruno Duval

    Beaucoup de Japonais se montrent très soupçonneux envers l'homme d'affaires. Qui, il est vrai, a toujours eu un problème d'image, ici.

    « Je n'ai jamais aimé Carlos Ghosn. Car, pour moi, c'est un homme d'argent. Il est accusé de détournements de fonds ? Cela ne m'étonne pas : je le vois très bien utiliser l'argent de Nissan pour se payer des voyages en famille ou rénover de luxueuses maisons à l'étranger. Et cela me met vraiment en colère ».

    Le mari de cette dame est du même avis. Et il redoute l'impact de ce scandale. « Moi aussi, je crois qu'il est coupable. Mais, au-delà de sa personne, cette affaire risque de peser sur les relations franco-japonaises. Cela m'inquiète vraiment beaucoup. »

    Liban: lancement d'une campagne de soutien à Carlos Ghosn

    Même le bilan de l'intéressé ne plaide pas totalement en sa faveur, selon ce retraité. « Je lui suis très reconnaissant d'avoir sauvé Nissan mais, ici, personne n'a oublié qu'à l'époque, il a licencié des milliers d'employés japonais. Alors, en plus maintenant, ce scandale : c'est le bouquet... Je ne suis pas loin de penser qu'il est coupable de ce dont on l'accuse. »

    Les Japonais sont sévères envers l'homme d'affaires. Il faut dire que, depuis trois semaines, jour après jour, les médias multiplient les allégations sur les graves infractions qu'aurait commises celui qu'ils appellent « le suspect Ghosn ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.