GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Nouvelles violences au Cachemire indien

    media Forces de sécurité indiennes au Cachemire (image d'illustration). REUTERS/Danish Ismail

    Ce samedi 15 décembre, onze personnes - sept civils, trois rebelles armés et un soldat - ont été tuées par des tirs au Cachemire indien. L'armée régulière a ouvert le feu sur des manifestants après une fusillade avec des rebelles séparatistes, a-t-on appris auprès des forces de l'ordre et des responsables hospitaliers. Les rebelles ont appelé à trois jours de deuil et de grève.

    La fusillade a éclaté dans le village de Kharpora Sirnoo, situé dans la région de Pulwama, au moment où des soldats assiégeaient une maison dans laquelle se cachaient des rebelles. Trois séparatistes, dont un ancien soldat ayant rejoint la rébellion, ont été tués dans cette fusillade ainsi qu'un membre des forces de sécurité. Pendant la fusillade, des centaines d'habitants sont descendus dans les rues pour se diriger vers la maison en scandant des slogans en soutien aux séparatistes et en jetant des pierres sur les soldats, ont raconté des témoins.

    « C'était le chaos. Six manifestants sont morts sous les balles des soldats », a témoigné un policier sous couvert de l'anonymat. Selon des responsables hospitaliers, un septième homme est ensuite mort de ses blessures.

    Selon la police, les manifestants s’étaient « dangereusement approchés » du site où étaient échangés les coups de feu, mais selon certains habitants, les soldats ont en fait directement tiré sur la foule.

    Trois jours de deuil et de grève générale

    D’autres manifestations anti-indiennes ont alors éclaté dans la région occasionnant des affrontements avec les forces de sécurité. Les rebelles appellent, eux, à trois jours de deuil et de grève générale. Ils appelent également à se rendre ce lundi devant le cantonnement des forces armées indiennes en périphérie de la ville de Srinagar. Depuis deux ans le soutien de la population aux rebelles a augmenté depuis la mort d’un de leurs commandants, le charismatique Burhan Wani.

    De fait, l’année 2018 aura été particulièrement sanglante : les responsables des forces de sécurité parlent de 230 rebelles tués, une association locale compte, elle, plus de 500 morts dont 150 civils, soit le bilan le plus lourd depuis le début de la rébellion en 1989.

    500 000 soldats indiens déployés

    Région himalayenne revendiquée aussi bien par l'Inde que le Pakistan depuis la fin de la colonisation britannique en 1947, le Cachemire est divisé de facto entre les deux puissances nucléaires d'Asie du Sud. Confrontée à une insurrection séparatiste dans la partie sous son contrôle, New Delhi accuse de longue date son voisin d'armer des groupes rebelles dans cette région majoritairement peuplée de musulmans. Islamabad rejette ces accusations. Quelque 500 000 soldats indiens sont déployés dans le territoire contrôlé par l'Inde. Depuis 1989, le conflit est estimé avoir fait plus de 70 000 personnes, essentiellement des civils.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.