GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Janvier
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Sept ans de prison pour l'ex-Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif

    media L'ex-premier ministre Nawaz Sharif le 4 décembre 2018 à Islamabad. Après avoir été condamné à 10 ans de prison en juillet, il est condamné à 7 ans de prison lundi 24 décembre 2018. AFP Photos/Farooq Naeem

    L’ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a été condamné lundi 24 décembre à sept ans de prison pour corruption. Cette peine vient s’ajouter à une autre condamnation à 10 ans de prison dans une affaire distincte en juillet. Nawaz Sharif devra aussi s’acquitter d’une amende de plus de neuf millions d’euros.

    C’est un coup dur pour Nawaz Sharif qui vient d’écoper d’une nouvelle peine de sept ans de prison. La condamnation porte cette fois-ci sur des actifs détenus par la famille Sharif au Moyen-Orient.

    En juillet dernier, l’ancien Premier ministre avait écopé d’une peine de 10 ans de prison pour corruption dans une autre affaire de biens immobiliers détenus à Londres. Emprisonné peu après sa condamnation, Nawaz Sharif avait été libéré sous caution dans l’attente d’un jugement en appel. Il a été interpellé ce lundi et devrait être transféré dans une prison à Lahore, selon la télévision officielle pakistanaise.

    Des révélations grâce aux Panama Papers

    Les ennuis avec la justice ont commencé en septembre 2017 plus d’un an après les révélations des Panama Papers, qui avait mis en lumière un gigantesque système d’évasion fiscale. Ce scandale avait provoqué sa destitution par la Cour Suprême qui l’avait banni à vie de tout mandat politique.

    A 68 ans, Nawaz Sharif a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. Il dénonce une conspiration de la puissante armée pakistanaise à son encontre et en faveur du nouveau chef du gouvernement Imran Khan, élu en juillet dernier.

    ►A (RE)LIRE : Pakistan: l’irrésistible ascension d’Imran Khan

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.