GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
Aujourd'hui
Lundi 25 Mars
Mardi 26 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Législatives en Thaïlande: fermeture des bureaux de vote (commission électorale)
    Asie-Pacifique

    Inde: vote d'un projet de loi punissant la répudiation des femmes musulmanes

    media En Inde, il suffit à un homme de prononcer trois fois le mot « répudiation » pour divorcer de sa femme. Blend Images/John Lund/Stephanie Roeser

    La chambre basse du Parlement indien a voté en faveur d’un projet de loi qui punit jusqu’à trois ans d’emprisonnement la répudiation des femmes musulmanes par leur mari. Une décision qui a créé la polémique en Inde. 

     

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    C'est un sujet cher au parti nationaliste hindou au pouvoir, la pratique du « triple Talaq », cette sorte de divorce instantané est déjà interdite dans de nombreux pays musulmans. Le parti du Premier ministre Narendra Modi souhaiterait qu'elle le soit désormais en Inde.

    Il y a eu plusieurs heures de débats agitées, avant que le parti du Congrès, le principal parti d’opposition, et ses alliés quittent le Parlement, procédant ainsi à un boycott du vote jeudi 27 décembre.

    Le projet de loi dit de protection des droits sur le mariage pour les femmes musulmanes, a été mis sur la table un peu plus d’un an après que la Cour suprême indienne avait jugé anticonstitutionnelle la répudiation automatique par les maris musulmans.

    Les détracteurs de ce projets de loi affirment que son but est de « pénaliser » les hommes musulmans sous couvert de défendre les droits des femmes. Il doit encore être voté à la Rajya Sabha, le Sénat indien, ou l’opposition détient la majorité, contrairement à la chambre basse.

    Une pratique interdite dans des pays majoritairement musulmans

    Ce projet de loi a par ailleurs déjà été amendé pour autoriser entre autres la libération sous caution pour le délit de répudiation immédiate, ce qui n’était pas le cas dans le texte initial.

    La pratique dîte du « Triple Talaq » autorise les hommes musulmans officialiser leur divorce, de manière unilatérale en répétant 3 fois de suite le mot « Talaq » qui signifie répudiation.

    Cette pratique, interdite dans des pays à majorité musulmane comme l’Irak ou le Pakistan, est encore autorisée en Inde, ou chaque religion possède son propre code civil.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.