GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 26 Avril
Samedi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le représentant de la Corée du Nord en Italie fait défection et demande asile

    media Si confirmée, la fuite du diplomate Jo Song-gil installé en Italie constituerait une nouvelle défection de très haut niveau (image d'illustration). LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP

    Le grand quotidien sud-coréen « JoongAng Ilbo », qui cite plusieurs sources diplomatiques à Séoul, affirme qu’un diplomate nord-coréen, ambassadeur « de facto » de Corée du Nord en Italie, a fait défection avec toute sa famille et a demandé l’asile à un pays occidental.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Jo Song-gil, 48 ans, dirigeait l’ambassade de Corée du Nord à Rome depuis octobre 2017, quand les autorités italiennes avaient expulsé l’ambassadeur en place suite au sixième essai nucléaire nord-coréen. Si confirmée, sa fuite constituerait une nouvelle défection de très haut niveau, embarrassante pour le régime de Pyongyang.

    Le diplomate nord-coréen a demandé asile au gouvernement italien début décembre, affirme ce matin à Séoul le quotidien JoongAng. Le journal ajoute qu’après quelques hésitations, l’Italie a accepté de protéger le transfuge.

    Des raisons pas connues

    Les raisons de sa fuite ne sont pas encore connues. Selon la presse sud-coréenne, Jo Song-il avait reçu l’ordre de rentrer à Pyongyang. Mais il a préféré s’enfuir, avec sa femme et ses enfants. L’homme avait sans doute un rang très élevé au sein de la nomenklatura de Pyongyang : il est en effet rare que le régime autorise ses diplomates à être accompagnés par leur famille, une mesure destinée à empêcher les défections.

    Le gouvernement sud-coréen, qui cherche à resserrer ses liens avec le Nord, n’a pas encore confirmé cette fuite. La dernière défection nord-coréenne de haut niveau est celle de Thae Yong-ho, vice-ambassadeur à Londres, qui a trouvé refuge en Corée du Sud en 2016. Thae Yong-ho vit depuis caché à Séoul, sous la protection permanente des services secrets, de peur des représailles du régime.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.