GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Carlos Ghosn est «déterminé à prouver son innocence», assure son fils

    media Carlos Ghosn (ici le 6 octobre 2017) «ne lâchera rien», assure son fils dans les colonnes du JDD. REUTERS/Charles Platiau

    Dans un entretien au JDD, le fils de Carlos Ghosn, actuellement en garde à vue prolongée au Japon pour des soupçons de malversations financières, affirme que le PDG de Renault est déterminé à se battre.

    En garde à vue dans une prison de Tokyo, Carlos Ghosn doit comparaître mardi 8 janvier, à sa demande, devant un tribunal. « Il portera sa tenue de prisonnier et sera menotté », précise son fils Anthony dans un entretien accordé au JDD. « Pour la première fois, il pourra s'exprimer sur les faits qu'on lui reproche, donner sa vision. Je pense que tout le monde sera assez surpris en entendant sa version de l'histoire. Jusqu'à maintenant, on a seulement entendu l'accusation. Il aura dix minutes pour s'exprimer » et « il ne lâchera rien », poursuit Anthony Ghosn qui explique que son père pourrait être libéré avec pour « seule condition » de signer des aveux rédigés en japonais, une langue que Carlos Ghosn ne comprend pas.

    C’est la première fois que le fils du PDG de Renault se confie à la presse où il évoque les conditions de détention de son père. Celui-ci aurait perdu 10 kilos depuis son interpellation le 19 novembre dernier. Il mange trois bols de riz par jour mais il est en bonne forme et « prêt à se défendre de façon vigoureuse », assure le jeune homme de 24 ans.

    Anthony Ghosn affirme également que le procureur a le droit d’interroger son père à n'importe quel moment de la journée, deux ou trois fois par jour et durant une ou deux heures. Ses avocats peuvent lui rendre visite deux heures par jour sauf le dimanche et les jours fériés, ajoute-t-il. « Il prend tout ça comme un défi, il est déterminé à prouver son innocence », poursuit Anthony Ghosn.

    L'architecte de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été inculpé le 10 décembre pour minoration illégale de ses revenus dans des rapports annuels de Nissan remis aux autorités boursières. Le 21 décembre, alors qu'il pouvait être théoriquement libéré sous caution, il a été remis en garde à vue pour de nouvelles charges. Il est soupçonné d'avoir fait couvrir par Nissan des pertes sur des investissements personnels pendant la crise de 2008.

    Interrogé ce dimanche sur Europe 1, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a rappelé que Carlos Ghosn bénéficiait toujours de la présomption d'innocence et que, ce faisant, il ne pouvait être démis de la présidence de Renault.

    Je ne dispose pas d'éléments qui me permettent de demander le départ de M. Ghosn, d'éléments probants qui aient été soumis à la contradiction de la défense. Je n'en dispose pas.

    Bruno Le Maire

    Ministre français de l'Economie et des Finances

    06/01/2019 - par Europe 1 Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.