GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Taïwan: Cho Jung-tai à la tête du parti PDP au pouvoir

    media Cho Jung-tai, président nouvellement élu du Parti progressiste-démocrate (PDP) au pouvoir, prend la parole lors d'une conférence de presse au siège du parti à Taipei, le 6 janvier 2019. SAM YEH / AFP

    A Taiwan, les membres du parti au pouvoir étaient appelés ce dimanche 6 janvier à élire leur nouveau chef de file. Suite à une cuisante défaite électorale en novembre dernier, l'actuelle présidente de Taiwan Tsai Ing-wen a démissionné de son poste de secrétaire générale du Parti démocratique progressiste.

    Deux candidats se disputaient la succession de Tsai Ing-wen : Cho Jung-Tai, soutenu par les caciques du parti. Et You Ying-lung qui lui plaide pour l'indépendance de l'île, une ligne rouge tracée par le président chinois Xi Jinping. Finalement, c'est le candidat plutôt modéré Cho Jung-tai qui a gagné cette élection interne du parti au pouvoir.

    Le nouveau chef du parti démocratique progressiste marchera sur le fil du rasoir.
    S’il se prononce publiquement pour l’indépendance de Taiwan, il s’attirera les foudres. D’abord de Pékin, qui considère la petite île comme l’une de ses provinces et menace de recourir à la force pour obtenir la réunification. Ensuite, celles de Washington.

    L’allié de Taipei n’a aucun intérêt à froisser davantage la Chine. C’est la raison pour laquelle Tsai Ing-wen, l’ex-secrétaire du parti et actuelle présidente de Taiwan, s’est bien gardée de défendre des positions trop radicales. Même si elle refuse de reconnaître que Taiwan fait partie d’une « seule Chine », elle a préféré jouer profil bas vis-à-vis de son voisin géant qui montre régulièrement ses muscles, lors de manœuvres militaires aux portes de la petite île rebelle.

    Pékin a par ailleurs tout fait pour isoler Taïwan : bon nombre de pays amis ont coupé les ponts avec Taipei. Le nouvel homme fort du parti au pouvoir sera surveillé de près : s’il prône l’indépendance, Pékin l’interprétera comme une déclaration de guerre. Xi Jinping l’a dit cette semaine : « la Chine doit être réunifiée et elle le sera ».

    Quoi qu'il en soit, la petite île se trouve aujourd'hui au centre d'un jeu politique entre Washington et Pékin. Stéphane Corcuff, professeur associé à Science Po Lyon et fin connaisseur de Taïwan, est inquiet de voir Xi Jinping de plus en plus aggressif vis-à-vis de Taipei.

    Ce qui est en train de changer, (...) ce n'est ni la position taïwanaise ni la position américaine, mais c'est surtout l'arrivée en Chine d'un président martial.

    Stéphane Corcuff, professeur associé à Science Po Lyon 07/01/2019 - par Heike Schmidt Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.