GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pour le HCR, la Saoudienne arrêtée à l'aéroport de Bangkok est une réfugiée

    media Rahaf Mohammed al-Qunun, en compagnie de membres du HCR, le 7 janvier 2019 à l'aéroport de Bangkok, en Thaïlande. REUTERS/Stringer

    Le HCR reconnaît à Rahaf Mohammed al-Qunun le statut de réfugiée. Cette Saoudienne de 18 ans avait fui le week-end dernier son pays pour la Thaïlande, dans l'espoir de rejoindre l'Australie. Et avait popularisé sa cause sur les réseaux sociaux, parlant d’abus psychologiques et physiques de la part de sa famille. Le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU demande à Canberra de lui octroyer l'asile.

    La réponse de l’Australie à la requête du HCR fait peu de doutes : « S’il s’avère que c’est une réfugiée, alors nous étudierons vraiment, vraiment, vraiment sérieusement l’opportunité d’un visa humanitaire », a d'ores et déjà indiqué le ministre de la Santé australien, Greg Hunt.

    La Saoudienne Rahaf Mohammed al-Qunun craint que sa famille ne la tue parce qu’elle a renoncé à l’islam. Elle refuse d’ailleurs de voir son père et son frère, arrivés à Bangkok en provenance du Koweït – c’est lors d’un voyage dans ce pays que la jeune femme leur a faussé compagnie.

    Après avoir d’abord affirmé qu’elle allait l’expulser dès ce lundi, la Thaïlande avait finalement renoncé devant la pression internationale. La jeune femme, après s'être barricadée dans une chambre d’hôtel de l’aéroport, avait réussi à populariser sa cause sur Twitter. Le nombre d'abonnés de son compte, récemment ouvert, a connu en quelques jours une croissance exponentielle. Une pétition de soutien a également été mise en ligne. Lundi soir, Bangkok l’avait finalement transférée dans un lieu sécurisé, où des responsables du HCR ont pu la rencontrer.

    La Saoudienne multiplie donc les tours de force : après avoir réussi à faire plier la Thaïlande, un pays où des centaines de demandeurs d’asiles anonymes patientent parfois des années dans des centres de détention, elle est bien partie pour obtenir le statut de réfugié en Australie, un pays à la politique d’immigration extrêmement stricte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.