GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Un Chinois, qui serait lié à Huawei, arrêté pour espionnage en Pologne

    media Les bureaux du géant chinois des télécoms Huawei à Varsovie, le 11 janvier 2019. REUTERS/Kacper Pempel

    Varsovie le confirme : un homme d'affaires chinois et un Polonais expert en informatique ont été arrêtés en Pologne, soupçonnés d'espionnage. Des médias polonais rapportent que le suspect chinois était un des dirigeants locaux du géant des télécoms Huawei. Le suspect polonais travaillerait, lui, pour le compte du groupe français Orange. Le ministère qui coordonne les services spéciaux soupçonne les deux hommes d’avoir « agi pour le compte des services chinois et au détriment de la Pologne ».

    Le Polonais arrêté avait dans le passé travaillé pour des institutions d’Etat, affirme le ministère. Selon plusieurs médias, il serait expert en sécurité informatique, ancien officier de l'Agence de sécurité intérieure et actuellement conseiller de la filiale polonaise d’Orange. Le groupe français teste le déploiement du réseau 5G en Pologne ensemble avec le géant des télécoms chinois Huawei.

    Huawei, dont le directeur de la filiale polonaise serait le deuxième suspect, selon la télévision publique. L'entreprise s'est bornée à confirmer qu'elle « regarde de près » ces informations. De son côté, Pékin se dit « très préoccupé » et appelle Varsovie à garantir les droits du suspect.

    L’affaire tombe au plus mal pour Huawei déjà mis à l'index aux Etats-Unis, en Australie et au Japon pour des soupçons d’espionnage. Au Canada, l'arrestation de la fille du fondateur de Huawei avait fait du bruit en décembre dernier. Elle est soupçonnée d'avoir contourné les sanctions américaines contre l'Iran. A la suite de cette affaire, 13 Canadiens ont été détenus en Chine - parmi eux l'ex-diplomate Michael Kovrig, toujours emprisonné.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.