GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La Thaïlande promet d'assouplir sa politique migratoire

    media Le chef de la police de l'immigration thaïlandaise, Surachate Hakparn, durant une conférence de presse concernant le sort de la jeune Saoudienne, le 9 janvier 2019. Reuters

    La Thaïlande était jusqu'à présent très stricte dans sa politique migratoire et n'hésitait pas à renvoyer les personnes exilées, même celles qui se disaient menacées.

    A partir de maintenant, la Thaïlande « suivra les normes internationales », a assuré lors d'une conférence de presse le responsable de la politique migratoire récemment nommé. Surachate Hakparn assure que les réfugiés ne seront plus renvoyés dans leurs pays contre leur gré.

    Cette annonce marque un tournant dans le pays. Jusqu’à présent, Bangkok appliquait une politique migratoire draconienne : la Thaïlande, qui n’a pas signé la convention de l’ONU sur les réfugiés, refusait systématiquement d’accorder l’asile à des personnes en danger et n’hésitait pas à les expulser.

    Mais le cas de Rahaf Mohammed al-Qunun semble avoir réveillé les consciences. Cette jeune femme s’était barricadée dans sa chambre d’hôtel à l’aéroport de Bangkok pour éviter d’être renvoyée vers l’Arabie saoudite. Cette jeune femme a finalement obtenu l'asile au Canada. Une affaire embarrassante pour la Thaïlande.

    L’annonce de réformes sera-t-elle suivie d'effets ? Le doute est permis. Tout dépendra de la façon dont la Thaïlande traitera le cas du footballeur bahreïnien Hakeem Alaraibi. L’Australie lui a accordé l’asile, mais en novembre dernier, il a été arrêté à Bangkok et risque aujourd’hui l’expulsion vers le Bahreïn où il dit craindre la torture.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.