GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans (National Oceanic and Atmospheric Administration)
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
    • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
    • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
    • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
    • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
    • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: deux moines tués dans le sud en proie à des troubles séparatistes

    media Des militaires thaïlandais sécurisent les abords du temple où deux moines ont été tués et deux autres blessés dans la province Narathiwat dans le sud de la Thaïlande, le vendredi 18 janvier. REUTERS/Surapan Boonthanom

    Deux moines bouddhistes ont été tués et deux autres blessés, à l'intérieur d'un temple dans l'extrême sud de la Thaïlande. La région est en proie à une rébellion séparatiste musulmane et connaît un regain de violences ces derniers jours.

    D’après la police, « un nombre indéterminé d'hommes armés vêtus de noir est entré dans le temple » de Rattanaupap, dans le district de Sungai Padi, près de la frontière malaisienne, vendredi en début de soirée. « Les assaillants se sont servis de fusils lors des attaques », a-t-il ajouté. L'attaque n'a pas été revendiquée.

    Un imam a été tué le 11 janvier dans la même partie du pays, a indiqué la police, sans préciser si ce meurtre et l'attaque dans le temple pouvaient être liés.

    En attendant, des mesures de sécurité supplémentaires vont être diligentées en faveur des responsables de la communauté musulmane de la région. Et les autorités ont demandé aux moines de ne plus pratiquer l'aumône dans trois provinces du sud.

    Condamnations

    Le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha, chef de la junte militaire, au pouvoir depuis 2014, a condamné les attaques, demandant que les responsables soient « punis » et assurant que son gouvernement « ferait de son mieux pour protéger le pays et sa population ».

    Le bureau du Sheikh ul-Islam, qui représente la communauté musulmane en Thaïlande, a dénoncé les violences envers les moines et exprimé ses condoléances. « Aucune religion n'enseigne le meurtre d'innocents, c'est l'œuvre d'un groupe qui veut créer la division », a déclaré samedi ce bureau dans un communiqué.

    Attentats à la bombe

    Parallèlement à l'attaque contre les moines, deux attentats à la bombe ont fait vendredi quatre blessés au sein des forces de sécurité et un séparatiste a été abattu lors d'un affrontement distinct près d'une école, d'après des sources policières et militaires.

    Depuis 2004, la Thaïlande, majoritairement bouddhiste, est aux prises avec une insurrection séparatiste dans plusieurs provinces à majorité musulmane frontalières de la Malaisie, un conflit qui a fait près de 7 000 morts, en majorité des civils.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.