GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Inde: l’opposition rassemble 500 000 manifestants contre Modi à Calcutta

    media Un manifestant tient le portrait de Mamata Banerjee, la ministre en chef de l'Etat du Bengale occidental, pendant le rassemblement de l'opposition intitulé «Unissons l'Inde». Calcutta, le 19 janvier 2019. REUTERS/Rupak De Chowdhuri

    En Inde, plus d’un demi-million de personnes étaient présentes pour assister au grand rassemblement des partis d’opposition à Calcutta dans l’est de l'Inde, ce samedi. Ce meeting, qui a réuni une multitude de partis et de responsables politiques hostiles au Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi, pourrait marquer la naissance d’une grande alliance d’opposition, à quatre mois des élections législatives.

    Avec notre correspondant à New Delhi,  Antoine Guinard

    C’est une véritable  démonstration de force dont ont fait preuve les opposants au Bharatiya Janata Party (BJP) de Narendra Modi ce samedi à Calcutta. Les leaders de 18 partis d’oppositions en provenance de 14 Etats indiens se sont réunis dans la capitale du Bengale occidental, à l’initiative de la chef du gouvernement de l’Etat Mamata Banerjee.

    L'objectif était de trouver ensemble une stratégie pour évincer du pouvoir le parti nationaliste de M. Modi. « Le BJP a dépassé sa date de péremption », a déclaré Mamata Banerjee, qui a dénoncé une « gouvernance fasciste » du Premier ministre et de son parti.

    L’ex-Premier ministre Deve Gowda a  insisté sur l’urgence de rédiger un programme électoral commun et de s’accorder sur une stratégie de répartition des circonscriptions entre les différents partis d’opposition, alors que les législatives de mai approchent à grands pas.

    De son côté, Narendra Modi a réagi en accusant les différents partis d’opposition de s’être unis pour «  se sauver de la campagne anticorruption » menée par son gouvernement. L’opposition a prévu d’organiser deux rassemblements similaires dans les prochaines semaines. L’un d’entre eux devrait avoir lieu dans la capitale indienne.

    (Re) lire : Inde: le BJP veut s’attirer les faveurs des électeurs de haute caste

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.