GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Guerre commerciale États-Unis/Chine: Johnson «très inquiet», «ce n'est pas une manière de faire»
    • L'Union doit «laisser tomber» le filet de sécurité irlandais pour éviter un Brexit sans accord (Boris Johnson)
    • Allemagne: à Dresde, des milliers de manifestants se mobilisent contre l'extrême droite
    • Jour de l'Indépendance en Ukraine: la parade militaire annulée, mais défilé non officiel à Kiev
    • G7 : Emmanuel Macron et Donald Trump déjeunent ensemble avant le sommet (présidence française)
    Asie-Pacifique

    La croissance chinoise continue de ralentir

    media La croissance chinoise progresse au rythme le plus faible en 28 ans. REUTERS/Petar Kujundzic/Files

    Le Bureau national des statistiques à Pékin a publié ce jeudi le chiffre de 6,6% pour l’année 2018. Un résultat qui dépasse l’objectif que s’étaient fixé les autorités chinoises (6,5%), mais qui reste parmi les plus faibles de ces trois dernières décennies.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    L’économie chinoise n’aura pas attendu les sanctions américaines pour décélérer. Selon les données officielles, le PIB de la deuxième économie du monde a augmenté de 6,4% au quatrième trimestre 2018 (comparé à l’année précédente), soit le rythme le plus lent enregistré depuis 2009, au lendemain de la crise des subprimes.

    Ces 6,6% de croissance annuelle sont dus à une contraction de l’activité, associée à un début de ménage autour de la dette parfois colossale affichée par certaines provinces. La Chine a continué de freiner en 2018, en raison également de la baisse de la demande intérieure. Les autorités chinoises restent toutefois d’un optimisme prudent.

    « Confiant dans l’avenir »

    « L’environnement international est complexe et incertain, l’économie chinoise reste soumise à une pression baissière » confiait ce matin devant les journalistes le directeur du Bureau national des statistiques, qui se veut toutefois rassurant sur les fondamentaux « solides » de l’économie chinoise, capable selon ce dernier de résister même en cas de prolongations des hostilités commerciales avec les Etats-Unis.

    « Nous devons demeurer confiant dans l’avenir » a soutenu Ning Jiezhi. « La classe moyenne chinoise s’établit à 400 millions de Chinois [ce qui représente 140 millions de foyers dont le revenu a atteint 100 000 et 500 000 yuans par an, Ndlr] qui peuvent acheter une voiture, un appartement et voyager ce qui contribue au développement sain de l’économie. »

    Mesures ciblées et limitées

    Pour l’instant en tous cas, il n'y a pas de plans de relance de prévu. Le gouvernement préfère l’emploi de mesures ciblées et limitées, comme celles annoncées avant le week-end autour de la semaine de 4,5 jours et l’allongement des horaires dans les commerces de détail.

    Le chef de la statistique en Chine est revenu également sur le taux de chômage. 4,9% en 2018, soit 13, 61 millions d’emplois créés dans les grandes zones urbaines, ce qui est mieux qu’espéré par les autorités. Mais il n’est pas certain que cela suffise à rassurer en cette veille des vacances de la fête de printemps. Certaines entreprises ayant décidé de diminuer le recours aux emplois étudiants. Le géant de l’électronique Foxconn aurait lui, selon le journal Nikkei, mis un terme à 50 000 postes contractuels depuis octobre, un mois plus tôt que prévu.

    Enfin, une autre courbe qui pèse sur la croissance chinoise est celle de la démographie. Le Bureau national des statistiques a confirmé ce jeudi la chute drastique du nombre des naissances en Chine. 15 millions de bébés chinois sont nés en 2018, soit 2 millions de moins que l’année précédente.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.