GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Aujourd'hui
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Etats-Unis/Corée du Nord: les tractations s'accélèrent pour trouver un accord

    media L'envoyé spécial américain sur la Corée du Nord, Stephen Biegun, à son arrivée à l'aéroport sud-coréen d'Incheon, le 3 février 2019. Reuters

    Le prochain sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un aura lieu au Vietnam le 27 et le 28 février. C’est Donald Trump lui-même qui l’a annoncé lors de son discours sur l’état de l’Union. Cette confirmation survient alors que le négociateur américain pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, vient justement d’atterrir à Pyongyang, la capitale nord-coréenne. De récentes déclarations de Biegun laissent à penser que les Etats-Unis sont prêts à se montrer plus flexibles dans les négociations en cours.

    De notre correspondant à SéoulFrédéric Ojardias

    Parti ce matin de la base militaire américaine d’Osan en Corée du Sud, Stephen Biegun a atterri à Pyongyang pour des discussions visant à préparer le sommet Trump-Kim et à parvenir peut-être à un accord de dénucléarisation.

    A Séoul, les analystes voient des motifs d’optimisme dans de récentes déclarations de l’émissaire américain, qui a confirmé que Kim Jong-un s’était engagé à démanteler toutes ses installations de production de combustible nucléaire.

    Stephen Biegun a indiqué que les Etats-Unis semblaient de leur côté disposés à signer la fin formelle de la guerre de Corée - une exigence nord-coréenne depuis des décennies.

    Washington pourrait même accepter de lever certaines sanctions avant que le régime ne démantèle complètement, comme le souligne le think tank américain 38 North. Il s’agit là d’un changement notable de la position américaine, une flexibilité nouvelle qui rend un compromis envisageable.

    A Séoul, le gouvernement a salué la confirmation de la tenue du sommet et il rappelle que le pays hôte, le Vietnam, a mené une guerre sanglante contre les Etats-Unis, avant de devenir un « pays ami ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.