GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: le gouvernement intérimaire proteste contre des activités de Morales au Mexique
    • Donald Trump souhaite l'ouverture d'un procès en destitution au Sénat (Maison Blanche)
    Asie-Pacifique

    Violences électorales en Inde: un député de l'Etat du Bengale assassiné

    media Un député du parti du Trinamool Congress (TMC), formation régionale au pouvoir dans l'Etat du Bengale occidental, a été tué samedi soir à bout portant par un tireur non identifié. REUTERS/Rupak De Chowdhuri

    En Inde, un député local de la région du Bengale, à l’est du pays, a été assassiné samedi lors d’une cérémonie religieuse. La police suspecte un membre du parti nationaliste hindou, au pouvoir à New Delhi et dans l’opposition dans cette région, d’être responsable du meurtre. Deux formations qui sont à couteaux tirés à la veille des élections législatives de mai prochain.

    Avec notre correspondant à New Delhi,  Sébastien Farcis

    Le député régional du Bengale Satyajit Biswas a été abattu d’un coup de feu tiré à bout portant samedi soir alors qu’il assistait à une cérémonie religieuse. Les dirigeants de son parti du Trinamool Congress (TMC), au pouvoir dans cette région, ont tout de suite accusé l’opposition du Bharatiya Janata Party (BJP) d’être responsable de cet assassinat et d’éliminer ainsi un dirigeant redoutable à la veille des élections législatives de mai prochain.

    La police a suivi cette version en nommant l’un des responsables régionaux du BJP dans son rapport d’accusation. Ce politicien, lui, dément toute implication. C’est ici le dernier épisode de la guerre sanglante entre ce parti de gauche du Trinamool et les nationalistes hindous du BJP, au pouvoir à New Delhi.

    Le Bengale est l’une des régions les plus contestées, où les nationalistes hindous ont du mal à percer. Et où, surtout, règne Mamata Banerjee, l’une des figures d’opposition nationale les plus ardentes, qui n’a pas caché son désir de devenir Première ministre.

    (Re) lire : Inde: l’opposition rassemble 500 000 manifestants contre Modi à Calcutta

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.