GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
Aujourd'hui
Dimanche 24 Février
Lundi 25 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pour télécharger une application mobile, les Nord-Coréens vont au magasin

    media Deux femmes regardant sur un smartphone dans le tramway de Pyonyang, le 6 juin 2017. Ed JONES / AFP

    A quoi ressemble un « appstore » en Corée du Nord ? Comment les Nord-Coréens téléchargent-ils des applications pour leur smartphone ? Le régime n’autorise pas les plates-formes en ligne type Google Play ou App Store. Les gens doivent donc se rendre dans de véritables magasins en dur pour obtenir jeux ou autres applis de cuisine sur leur téléphone.

    De notre correspondant à Séoul,

    Télécharger une appli en Corée du Nord, un processus plutôt étonnant. Alek Sigley, jeune Australien étudiant d’une université à Pyongyang, vient de publier sur le site spécialisé NK News le récit de son expérience. Il s’est rendu dans un « magasin d’applis », en Corée du Nord, une petite échoppe au comptoir et aux murs recouverts d’affichettes et de publicités pour des dizaines d’applications. Ici, pas de commentaire d’internautes, pas de notes... mais des vendeurs, empressés de vous aider à trouver les meilleures applis.

    Votre choix fait, le vendeur vous donne un ticket, vous allez à un guichet pour payer, puis vous revenez au comptoir avec votre reçu dûment tamponné. Le vendeur prend ensuite votre téléphone, le branche à son ordinateur, y installe l'application, puis entre un code d'activation en se connectant sur l’intranet nord-coréen. L’étudiant raconte que pour installer 10 applis, il a fallu plus d’une heure.

    Le temps de « téléchargement » est long, mais cela n’empêche pas ces applis d’être très populaires en Corée du Nord. Alek Siegley assure qu’il est fréquent de voir des files de clients qui attendent leur tour. Il révèle que ces magasins sont partout à Pyongyang, et affirme en avoir trouvé au moins cinq à « cinq minutes à pied » de son dortoir. Cette popularité se voit aussi à travers la grande variété d’applis disponibles : des jeux, des logiciels de selfie ou de cuisine, d’autres pour apprendre l’anglais ou le chinois, des dictionnaires, des magasins en ligne...

    Un intranet qui reste strictement limité à la Corée du Nord

    Ces logiciels sont tous développés et vendus par des entreprises nord-coréennes. D’autres applis permettent des transferts d’argent de particulier à particulier, ou de vérifier les taux de change en temps réel. Il s’agit là d’outils précieux dans une Corée du Nord où les marchés privés se développent vite, et où s’échangent en permanence euros, dollars, wons nord-coréens et yuans chinois.

    Ces smartphones et ces applis ne peuvent pas se connecter à internet. Ils peuvent seulement se connecter à un intranet qui reste strictement limité à la Corée du Nord. Aucun accès au réseau mondial n’est possible. Mais cet intranet se développe vite. Après l’autorisation des premiers téléphones portables, il y a dix ans, on estime que 40% de la population possède un smartphone aujourd’hui, et que 5 millions de Nord-Coréens sont abonnés à un service de téléphonie mobile.

    Le régime encourage cette tendance, car il veut s’appuyer sur les nouvelles technologies pour développer son économie. Mais il veut aussi garder un contrôle strict sur sa population ; il interdit l’accès aux informations venues de l’étranger ou à des réseaux sociaux qui permettraient aux Coréens de discuter et de s’organiser librement. Un besoin de contrôle qui explique ces magasins physiques d’applis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.