GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    L'Inde sous le choc après un attentat au Cachemire

    media Le convoi attaqué transportait des paramilitaires indiens de retour de permission. Lethpora, le 14 février 2019. REUTERS/Younis Khaliq

    Au moins 37 membres des forces indiennes ont été tuées ce jeudi 14 février au Cachemire dans une attaque à la bombe. C'est l'un des épisodes les plus meurtriers survenus dans la région depuis plusieurs années.

    L'attaque s'est produite sur l'autoroute qui relie les deux principales villes du Cachemire. A bord d'un 4x4 chargé de 300 kilos d'explosifs, le kamikaze a foncé sur un convoi de bus transportant des troupes de retour de permission. Au moins 37 paramilitaires ont été tués, sans compter de nombreux blessés.

    L'attentat a été très rapidement revendiqué par le groupe terroriste pakistanais Jaish-e-Mohammed, via une vidéo posthume mettant en scène le kamikaze présumé, un homme d'une trentaine d'années présenté comme l'un des cadres de cette organisation. Placé sur la liste noire de plusieurs pays occidentaux, Jaish-e-Mohammed est également soupçonné par l'Inde d'avoir orchestré deux attaques contre des installations militaires sur son territoire en 2016.

    Le Premier ministre indien Narendra Modi a dénoncé sur Twitter un acte « lâche et méprisable ». Plusieurs hauts responsables du gouvernement se sont joints à lui pour présenter leurs condoléances aux familles des militaires et souhaiter un rétablissement rapide aux blessés. Plusieurs grandes stars de Bollywood ont également évoqué leur désarroi sur les réseaux sociaux.

    Fer de lance de l'opposition, le président du Congrès national indien Rahul Gandhi a lui aussi condamné fermement l’attaque dans un tweet quasi identique à celui du Premier ministre. Le porte-parole du Congrès, lui, n’a pas épargné le BJP, le parti nationaliste hindou de Modi, rapporte notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard. Il l’a accusé d’avoir compromis la sécurité nationale depuis son arrivée au pouvoir, dressant une liste de plusieurs attentats terroristes meurtriers qui ont cible l’armée indienne ces dernières années.

    L'enquête commence. Elle devra déterminer comment l'assaillant a pu se procurer sa charge explosive et échapper aux contrôles de sécurité dans cette province ultra-surveillée.

    C'est peut-être le groupe qui a commis le plus d'attentats qui vient du Pakistan. Il voudrait que le Cachemire devienne pakistanais. Leur fait d'arme numéro un est d'avoir attaqué le Parlement indien en 2001 ; le commanditaire a été arrêté et pendu en 2013.

    Claude Arpi, écrivain et journaliste, auteur de «Cachemire, le paradis perdu» 15/02/2019 - par Jelena Tomic Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.