GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Boxe: le poids lourd Anthony Joshua gagne le combat revanche contre Andy Ruiz Jr aux points et redevient champion du monde
    Asie-Pacifique

    Attentat au Cachemire indien: Islamabad demande des preuves

    media «Le Pakistan n’hésitera pas une seconde à contre-attaquer», a déclaré le Premier ministre pakistanais Imran Khan (photo d'illustration). REUTERS/Thomas

    Le Premier ministre pakistanais Imran Khan s’est exprimé pour la première fois depuis la crise diplomatique entre New Delhi et Islamabad jeudi dernier et la mort de 40 paramilitaires indiens tués dans la région du Cachemire, dans un attentat revendiqué par un groupe basé au Pakistan.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Le Premier ministre pakistanais était resté silencieux depuis l’attentat-suicide de jeudi. Ceci alors que l’attaque a été revendiquée par le groupe du Jaish-e-Mohammed, qui est basé au Pakistan.

    Mais Islamabad veut plus de preuves, affirme Imran Khan : « Si vous avez des preuves fermes de l’implication de Pakistanais dans cet attentat, je peux vous assurer que j’ordonnerai une enquête contre eux. Car ces terroristes sont aussi les ennemis du Pakistan, ils agissent contre nos intérêts. » 

    Après l’attaque commando de 2008 contre Bombay, New Delhi a déjà transmis à son voisin un dossier prouvant que les terroristes venaient du Pakistan. Mais le groupe accusé n’a pas été puni.

    « Le Pakistan n'hésitera pas à contre-attaquer »

    Les autorités indiennes affirment maintenant qu’elles sont prêtes à attaquer les camps terroristes basées au Pakistan. Le Premier ministre pakistanais répond :   « Je comprends que l’Inde va avoir des élections cette année et que vous voulez augmenter votre popularité en donnant une leçon au Pakistan. Mais soyez sur d’une chose : le Pakistan n’hésitera pas une seconde à contre-attaquer. »

    L’Inde et le Pakistan ont mené trois guerres pour le contrôle du Cachemire en 70 ans d’indépendance. Mais aucune depuis que les deux pays maîtrisent l’arme nucléaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.