GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Cachemire: arrestations en série chez des sympathisants et leaders séparatistes

    media Les forces indiennes, photographiées au lendemain de l'attentat, le 15 février, dans le district de Pulwama. REUTERS/Danish Ismail/File Photo

    La répression s’intensifie au Cachemire indien, où des dizaines de sympathisants et leaders de groupes séparatistes ont été arrêtés dans la nuit de vendredi à samedi. Vendredi 22 février, New Delhi a envoyé 10 000 militaires supplémentaires dans cette région disputée par le Pakistan, où un attentat-suicide contre l’armée indienne a fait 40 morts la semaine dernière.

    Avec notre correspondant à New Delhi,  Antoine Guinard

    Le leader du Front de libération du Jammu et Cachemire, Yasin Malik, a été l'un des premiers leaders indépendantistes placés en détention vendredi soir. La police a également arrêté plusieurs cadres du Jamaat-e-Islami, dont son chef Abdul Hamid Fayaz. Cette organisation politico-religieuse fait partie d’une coalition de groupes séparatistes, constamment dans la ligne de mire de New Delhi au Cachemire.

    La police affirme de son côté que ces arrestations font partie de la routine, à la suite d’incidents violents, dans la poudrière qu’est le Cachemire. Le leader de la coalition séparatiste a quant à lui déclaré que cette vague d’arrestations risquait de déstabiliser davantage la région.

    Annoncée dès vendredi dernier par le Premier ministre indien Narendra Modi, une riposte militaire de l’Inde semble désormais imminente après l’attentat du 14 février contre l’armée indienne, le plus meurtrier depuis 30 ans au Cachemire. Perpétré par un kamikaze cachemirien de 20 ans, il a été revendiqué par un groupe terroriste basé au Pakistan. Côté pakistanais, on se prépare à une offensive militaire indienne, alors que New Delhi achemine à grande vitesse ses troupes vers le Cachemire.

    ► Lire aussi : Le Comité international olympique sanctionne New Delhi

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.