GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans (National Oceanic and Atmospheric Administration)
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
    • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
    • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
    • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
    • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
    • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves
    Asie-Pacifique

    Séoul: manifestation de conservateurs sud-coréens opposés à la fin de la guerre

    media Manifestation dans le centre de Séoul, mardi 26 février 2019, du Parti des patriotes coréens, qui s'oppose à ce que Donald Trump et Kim Jong-un déclarent la fin de la guerre. REUTERS/Kim Hong-Ji

    Le deuxième sommet Kim-Trump débute le 27 février à Hanoi, au Vietnam. L’un des sujets sur la table sera une déclaration qui mettrait formellement fin à la guerre de Corée. En effet, seul un armistice a été signé en 1953 et, techniquement, Corée du Nord, Etats-Unis et Corée du Sud sont toujours en guerre. En Corée du Sud, si le gouvernement y est très favorable, les plus conservateurs sont vent debout contre une telle déclaration.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Plusieurs transfuges nord-coréens crient leur colère et leur inquiétude sous la statue de l’amiral Yi Sun-shin, dans le centre de Séoul. Le réfugié Kim Seong-min appelle Donald Trump à parler des droits humains lors du sommet de Hanoi : « Donald Trump, demandez à Kim Jong-un de fermer les camps de prisonniers politiques ! Si jamais Kim et Trump déclarent la fin de la guerre, la Corée du Nord demandera ensuite le départ des troupes américaines de Corée du Sud. Le régime essaiera de faire du Sud un pays communiste. Kim Jong-un veut nous réduire en esclavage nous aussi ! »

    Portraits déchirés

    Les manifestants ont ensuite déchiré des portraits de Kim Jong-un. Cho Won-jin est le président du Parti des patriotes coréens, organisateur de la manifestation : « Une déclaration de fin de la guerre sans abandon des armes nucléaires, c'est un piège de la Corée du Nord. Cela provoquera le départ des troupes américaines. Le président sud-coréen veut nous faire croire que cela constituera la paix, mais c'est faux ».

    Renversement inattendu

    Dans un renversement plutôt inattendu, les progressistes sud-coréens, autrefois très opposés à Trump, louent à présent la politique d’engagement du président américain à l’égard de Kim Jong-un. Et ce sont les conservateurs sud-coréens qui partagent le scepticisme des démocrates américains.

    → Chronologie : Corée: 50 ans de tensions, de la guerre à l'exode

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.