GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Effervescence à Hanoï à l'approche du sommet Trump-Kim

    media Le cortège du président américain a été accueilli par des rangées d'enfants agitant des drapeaux, à Hanoï, le 27 février 2019. Luong Thai Linh/Pool via Reuters

    Les dirigeants américain et nord-coréen doivent se rencontrer en fin d’après-midi en tête-à-tête avant de dîner ensemble dans un hôtel de la capitale vietnamienne.

    Avec notre envoyé spécial à Hanoï, Stéphane Lagarde

    Des bouchons s'étirent à Hanoï, peut-être encore plus qu’à l’ordinaire en ces jours de rencontre au sommet. Autour des hôtels Mélia et Marriot, où sont logées les délégations nord-coréenne et américaine, les rues sont fermées. Même chose devant l’hôtel Métropole où des journalistes sud-coréens grimpés sur des petits tabourets, font déjà le guet. « Kim et Trump vont se voir ici au Métropole Hôtel, pour le dîner ce soir », explique l'un d'eux, assurant qu'il va faire le pied de grue jusqu'à la rencontre.

    Une longue attente avant le dîner de ce soir entre les deux « faiseurs de paix ». Selon les autorités vietnamiennes, 3 700 journalistes sont accrédités pour l’événement.

    Les trois hectares du Viet Xo Friendship Labour Cultural Palace, l’ancien palais de l’Amitié entre le Vietnam et l’ex-URSS accueillent le centre de presse. Sur place, on trouve des écrans pour retransmettre la rencontre et de quoi se restaurer. Et pour ne pas se retrouver avec la facture qu’ont dû payer les contribuables Singapouriens après le premier sommet, les autorités vietnamiennes ont eu recours à des partenaires privés. Ici, c’est une chaîne de boulangerie sud-coréenne qui sponsorise les en-cas pour les médias.

    « Nous distribuons des sandwichs et de l’eau fraîche à tous ceux qui viennent ici, explique l'une des hôtesses. Nous espérons évidemment la paix pour la péninsule. Comme vous le savez, le Vietnam est un lieu de paix. Je suis très fière que les Etats-Unis et la Corée du Nord aient choisi mon pays pour se rencontrer. »

    Le sommet de Hanoï comme outil du soft power vietnamien : l’agence nord-coréenne de presse annonçait ce mercredi que Kim Jong-un jouerait les prolongations au Vietnam, avec une visite officielle prévue juste après ces deux jours passés avec le président américain.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.