GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Inde-Pakistan: les médias, caisses de résonance d'un patriotisme exacerbé

    media Dans un magasin de Karachi, au Pakistan, le 27 février 2019. REUTERS/Akhtar Soomro

    L’Inde et le Pakistan se sont retrouvés cette semaine sur le pied de guerre, quand deux avions de chasse se sont affrontés le long de leur frontière du Cachemire. Dans les deux pays, les médias sont utilisés comme des caisses de résonance d’un patriotisme exacerbé.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Mardi 26 février. L’aviation indienne vient de bombarder ce qu’elle affirme être des installations de terroristes pakistanais. Les chasseurs ont pu revenir en Inde sans être interceptés, et les télévisions indiennes sortent donc les clairons. C’est le début du reality show patriotique. Les titres ne s’encombrent plus de nuances :  « La nation debout, la république derrière son armée ».

    L’un des présentateurs télé les plus célèbres et chauvinistes du pays, Arnab Goswami, s’emporte frénétiquement : « Vive l'Inde ! Nous avons remis les Pakistanais à leur place. Et nous devrions les attaquer à nouveau. Et cette fois, pas seuls, mais avec le monde entier, car ces lâches de Pakistanais n’ont pas bien savouré notre vraie puissance. »

    L’Inde compte plus d’une centaine de chaînes d’information en continu. Une concurrence qui entraîne une surenchère. Or le patriotisme est ce qui séduit le plus les spectateurs dans un pays marqué par quatre guerres contre le Pakistan et des attaques terroristes à répétition. Problème : ce chauvinisme empêche les journalistes de questionner l’armée ou les hommes politiques sur les raisons et les résultats de ces affrontements.

    Or, à deux mois des élections législatives, le gouvernement indien pourrait profiter de cet aveuglement des électeurs pour se faire réélire sur des bases fallacieuses.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.