GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Washington et Séoul annoncent l'arrêt des exercices militaires conjoints annuels

    media Le président américain Donald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-in à la Maison Blanche en 2017. Reuters/路透社

    La Corée du Sud et les Etats-Unis viennent d’annoncer l’arrêt de leurs exercices militaires massifs, organisés chaque printemps sur la péninsule. Une décision significative, destinée à soutenir les pourparlers de dénucléarisation en cours avec le régime de Corée du Nord, trois jours après le deuxième sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un à Hanoï au Vietnam, qui n’a débouché sur aucun accord.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    Malgré l’échec de Hanoï, le processus de paix se poursuit sur la péninsule de Corée. Le ministère sud-coréen de la Défense a annoncé dans un communiqué la fin des manœuvres militaires baptisées « Key Resolve» et «Foal Eagle ». Des centaines de milliers de soldats sud-coréens et américains participaient chaque printemps à ces exercices, qui provoquaient à chaque fois la fureur de la Corée du Nord. Pyongyang les considère en effet comme des préparatifs à une invasion. Leur annulation vise à « soutenir nos efforts diplomatiques pour parvenir à une dénucléarisation complète de la péninsule », précise Séoul.

    Il s’agit là d’une décision significative, qui permet de maintenir l'élan du dialogue avec Pyongyang. C’est aussi une bonne nouvelle pour Kim Jong-un, qui ne revient donc pas du Vietnam les mains complètement vides. L’année dernière, Corée du Sud et Etats-Unis avaient déjà annulé des exercices conjoints menés en été et en hiver. Washington a aussi mis fin au survol de ses bombardiers sur la péninsule. Ces « jeux de guerre », comme les a surnommés Donald Trump lui-même, seront remplacés par des manœuvres réduites, destinées à maintenir la posture de défense des deux alliés.

    ► À relire : En Corée du Sud, le loyer américain de la sécurité

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.