GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'Azerbaïdjan organise d’importants exercices militaires, colère de l’Arménie

    media Défilé militaire à Bakou en juin 2018 (photo d'illustration). TOFIK BABAYEV / AFP

    L'Azerbaïdjan a lancé ce lundi de vastes exercices militaires critiqués par l'Arménie alors que les deux pays s'apprêtent à entamer des pourparlers sur la région disputée du Nagorny-Karabakh.

    « Dans le cadre des exercices, des unités d'armée vont accomplir différentes tâches visant à préparer une opération offensive contre un ennemi conventionnel », a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué.

    Quelque 10 000 militaires, 500 chars et véhicules blindés, jusqu'à 300 systèmes d'artillerie et jusqu'à 20 avions militaires vont participer à ces exercices qui dureront cinq jours, selon la même source.

    Le ministère arménien des Affaires étrangères a pour sa part dénoncé ces exercices, en estimant qu'ils « ne contribuent pas à la création d'un environnement propice à la paix ».

    Pourparlers en vue

    Les exercices interviennent alors que le Premier ministre arménien Nikol Pachinian et le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev doivent se rencontrer, pour la première fois, afin de discuter du sort de la région disputée du Nagorny-Karabakh (ou Haut-Karabakh).

    Si aucune date n'a encore été fixée pour ces pourparlers, les deux parties ont exprimé leur volonté de les organiser.

    La porte-parole de la diplomatie arménienne, Anna Nagdalian, a assuré à l'AFP que l'Arménie n'accepterait pas que les pourparlers se déroulent « le revolver sur la nuque ».

    Long conflit

    Le Nagorny-Karabakh est une enclave à majorité arménienne, rattachée en 1921 à l'Azerbaïdjan par les autorités soviétiques, qui a proclamé unilatéralement son indépendance en 1991, avec le soutien de l'Arménie. La guerre entre les deux communautés du Karabakh a éclaté en 1988.

    Un cessez-le-feu avait été conclu en 1994, après une guerre ayant fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés. Aucun traité de paix n'a toutefois été signé entre Bakou et Erevan et des heurts se produisent régulièrement.

     → A (RE)LIRE : Karabagh: l’Azerbaïdjan en quête de supériorité militaire

    La communauté internationale considère toujours cette région comme faisant partie de l'Azerbaïdjan.

    (avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.