GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: frappes aériennes contre des membres d'al-Qaïda à Ghazni

    media Des soldats afghans montent la garde dans la ville de Ghazni, le 12 août 2018. (Illustration) REUTERS/Stringer

    Une trentaine de terroristes, dont plusieurs membres d’al-Qaïda ont été tués dans des frappes aériennes jeudi 14 mars dans le sud de l’Afghanistan, selon une déclaration du ministère de la Défense afghan. Une déclaration au lendemain de la fin du cinquième round de discussions entre les Etats-Unis et les représentants talibans à Doha au Qatar, où les talibans ont une nouvelle fois affirmé qu’ils couperont tout lien avec les groupes terroristes en cas de paix conclue.

    Avec notre correspondante à Kaboul,  Sonia Ghezali

    Est-ce l’aviation américaine ou afghane qui a mené les raids sur un convoi de combattants d’al-Qaïda à Ghazni ? Aucune autorité n’a pris la responsabilité. C’est le ministre de la Défense afghan qui a toutefois confirmé l’information.

    31 terroristes, dont des membres d’al-Qaïda, circulaient en convoi constitué de plusieurs voitures. Neuf kamikazes se trouvaient parmi eux. Tous ont été tués dans les frappes aériennes qui les ont visés. Voilà ce qu’indique le ministère de la Défense.

    Cette information rappelle que le groupe al-Qaïda est toujours présent en Afghanistan bien qu’aucune attaque perpétrée au cours de ces dernières années en Afghanistan n'a été revendiquée par l’organisation terroriste fondée entre autres par Oussama ben Laden.

    La rupture avec al-Qaïda et tous les groupes terroristes internationaux est l’une des conditions majeures exigées par les Etats-Unis dans les pourparlers avec les talibans. Ces derniers s’y sont engagés au cours des deux dernières rencontres qui ont eu lieu à Doha au Qatar. La dernière s'étant achevée il y a trois jours après plus de deux semaines de discussions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.