GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Législatives en Thaïlande: décompte en cours, l’opposition dans l’attente

    media Un assesseur présente un bulletin de vote, lors du dépouillement du scrutin des législatives en Thaïlande, à Bangkok, le 24 mars 2019. REUTERS/Athit Perawongmetha

    Après l’affluence, le décompte. Cinquante millions d’électeurs étaient appelés aux urnes en Thaïlande, dimanche 24 mars, pour choisir entre l’opposition pro-démocratie et la junte militaire au pouvoir depuis le coup d’Etat de 2014. Les premières tendances donneraient l’opposition en tête, mais les estimations sont contradictoires.

    Avec notre envoyé spécial à Bangkok, Vincent Souriau

    Le décompte est en cours, donc la prudence s’impose. Ce qui se dégage pour l’instant, c’est que les mouvements pro-démocratie seraient en tête mais avec une marge encore floue par rapport aux formations proches de la junte.

    Et même si l’opposition est devant, on ne sait pas encore si elle aura assez d’avance pour s’imposer à l’Assemblée nationale avec une grosse majorité. En effet, les militaires réalisent un score assez correct. Ils obtiendraient une centaine de sièges de députés, selon certaines projections.

    L’opposition a besoin d’un écart très important

    Pour l’opposition, la difficulté est que cela ne se joue pas seulement à l’Assemblée nationale : le Premier ministre sera aussi élu par le Sénat. Or, la Chambre haute est complètement acquise aux militaires. Autrement dit, il faut un écart très important à l’Assemblée nationale en faveur des partis pro-démocratie pour compenser la composition du Sénat, qui est de toute façon sur la ligne de la junte.

    Mais la prudence est de mise, d'autant que lors des précédentes élections en Thaïlande, les sondages ne reflétaient pas toujours les résultats officiels. L’opposition préfère donc temporiser. Pour l’instant, elle ne donne pas de chiffres mais promet des précisions dans quelques heures.

    Les Thaïlandais se pressent aux urnes pour les élections législatives

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.