GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: les partis d’opposition lancent une coalition anti-junte

    media Les partis d'opposition thaïlandais réunis pour former une coalition anti-junte militaire à Bangkok, le 27 mars 2019. REUTERS/Athit Perawongmetha

    Trois jours après les élections en Thaïlande, l'opposition annonce la formation d'une coalition anti-junte militaire. Elle est menée par le parti pro-Thaksin Shinawatr, l'ancien Premier ministre en exil toujours influent. Cette alliance, qui se veut un front démocratique contre la dictature, revendique la majorité des sièges à la Chambre basse mais le système politique a été verrouillé par les militaires.

    L'annonce est forte, mais le combat n'est-il pas perdu d'avance ? Le Pheua Thai, le parti affilié à Thaksin Shinawatr, l'ex-Premier ministre en exil, a gagné le plus de sièges et a signé mercredi un accord pour un front démocratique avec six autres formations politiques, dont le très prometteur parti Nouvel avenir. Cette alliance contre la junte revendique une majorité de 255 sièges sur 500 à la Chambre basse, et donc le droit de gouverner.

    Mais voilà, le parti du général Prayuth revendique lui aussi la victoire après avoir remporté le plus de voix. Surtout, il peut compter sur une nouvelle Constitution sur mesure qui permet aux militaires de nommer les 250 sénateurs. Or, le futur Premier ministre devra recueillir une majorité additionnée au Sénat et à la Chambre basse. Un tiers des députés suffira donc au maintien au pouvoir de Prayuth…

    Pour l'instant, le dépouillement n'est pas terminé, il reste encore 150 sièges à pourvoir et on attend des résultats préliminaires pour ce vendredi. L'opposition a déjà dénoncé de nombreuses manipulations. Il faut dire que l'annonce des résultats définitifs a été repoussée plusieurs fois. Elle aura lieu désormais seulement le 9 mai prochain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.