GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Mexique conteste la décision des États-Unis de verrouiller l'accès à l'asile (gouvernement)
    Asie-Pacifique

    Législatives en Inde: Rahul Gandhi en démonstration de force à Bengalore

    media Le président du parti du Congrès Rahul Gandhi, ici lors d'un meeting à Gandhinagar, dans le Gujarat, le 12 mars 2019. REUTERS/Amit Dave

    Le président du parti du Congrès Rahul Gandhi a donné ce dimanche 31 mars un important meeting politique à Bangalore, dans le sud de l’Inde, pour cimenter son alliance avec un parti régional à moins de deux semaines des élections législatives.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    C’est la première véritable démonstration de force de Rahul Gandhi lors de cette campagne pour les législatives. Devant plusieurs centaines de milliers de sympathisants, le leader de l’opposition a attaqué le Premier ministre sortant Narendra Modi sur le taux de chômage et ses promesses, non tenues selon lui, de créer des emplois. Il a également défendu son programme de revenu minimum garanti pour les plus démunis, une mesure de campagne dévoilée la semaine dernière.

    À lire aussi : Législatives indiennes 2019: dispendieuses mais populaires

    Ce meeting, en tandem avec un grand parti régional, avait pour but d’officialiser en quelque sorte cette alliance, dans une région cruciale pour le Congrès. Rahul Gandhi, qui mise sur une résurgence de son parti sur le long terme, reste toutefois hésitant quant à la stratégie à adopter concernant la grande alliance des partis régionaux contre le BJP de Narendra Modi. Ce dimanche, le Congrès a annoncé qu’il ne s’allierait pas avec l’Aam Aadmi Party, né du mouvement anticorruption, pour la région de Delhi.

    Mais c’est surtout en Uttar Pradesh, l’État le plus peuplé du pays et celui qui compte le plus de sièges au Parlement, que le Congrès apparaît comme le grand perdant. Écarté de l’alliance historique formée par les deux grands partis régionaux contre le BJP, la formation de Rahul Gandhi fait cavalier seul, à la conquête des 80 circonscriptions de cet état ô combien important pour les législatives.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.