GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Législatives en Inde: le BJP de Modi surfe sur le nationalisme et la sécurité

    media Le Premier ministre indien Narendra Modi s'adresse à ses partisans au siège du Bharatiya Janata Party (BJP) à New Delhi (photo d'archives). Reuters/Adnan Abidi

    Près de 900 millions d’Indiens sont appelés à renouveler la Chambre basse du Parlement à partir de ce jeudi 11 avril. Un scrutin qui va durer pendant 6 semaines et dont les résultats seront annoncés le 23 mai prochain. La campagne a été largement influencée par l’affrontement armé avec le Pakistan en février dernier et depuis le parti nationaliste hindou du BJP, au pouvoir, exploite ce thème de la sécurité et du nationalisme pour rallier les électeurs à sa cause.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Le 14 février dernier, un groupe séparatiste pakistanais lance une attaque terroriste qui tue 40 paramilitaires indiens au cachemire, la plus sanglante offensive depuis des années. Douze jours après, l’aviation indienne réplique en bombardant le camp de cette organisation au Pakistan.

    Et depuis lors, le gouvernement ne cesse d’exploiter cette opération, politise l’armée et personnalise son action comme rarement en Inde : les dirigeants du BJP parlent de l’armée de Modi, et non de l’armée indienne, et le Premier ministre s’est rebaptisé « le chowkidar », le gardien de la nation.

    Le message des nationalistes est clair : Narendra Modi représente l’armée, donc celui qui conteste son action est un traître qui agit pour le Pakistan, les terroristes, et par extension pour la cause musulmane.

    Cela permet à ce parti hindouiste d’insinuer, discours après discours, que l’Inde doit se protéger en devenant un État hindou et que les musulmans indiens doivent se soumettre aux préceptes de cette religion s’ils veulent continuer à vivre dans ce pays.

    Ce qu’on observe depuis quelques semaines, c’est un redressement du BJP. Mais est-ce que cela va tenir tout au long de la campagne, selon les circonscriptions où l’on vote entre le 11 avril et le 19 mai ?

    Jean-Luc Racine

    directeur de recherche au CNRS

    10/04/2019 - par Christophe Paget Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.