GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: rencontre reportée entre talibans et représentants du gouvernement

    media Le président afghan Ashraf Ghani rencontre le répresentant spécial des Etats-Unis, Zalmay Khalilzad, à Kaboul en 28 janvier 2019. Handout / Afghan Presidential Palace / AFP

    Les espoirs d'une percée dans les négociations de paix en Afghanistan sont fortement retombés vendredi 19 avril après le report sine die et à la dernière minute d'une rencontre entre talibans et représentants du gouvernement afghan.

    Les deux parties n'ont pas réussi à s'entendre sur le nombre de délégués que Kaboul souhaitait convier à l'évènement, initialement prévu ce week-end au Qatar. « Ce report regrettable est nécessaire pour parvenir à un consensus concernant qui devrait participer à la conférence », a déclaré Sultan Barakat, du Center for Conflict and Humanitarian Studies, qui organisait la rencontre.

    L'administration du président afghan Ashraf Ghani avait rendu publique mardi une liste de 250 délégués, dont des responsables gouvernementaux qu'il entendait envoyer participer à cette rencontre, prévue à Doha à partir de samedi et jusqu'au 21 avril. Les talibans avaient aussitôt moqué cette initiative. La conférence « n'est pas une invitation à un mariage ou autre fête dans un hôtel à Kaboul », avait ironisé leur porte-parole Zabihullah Mujahid.

    Kaboul porte « la responsabilité » de l'échec de Doha, ont insisté les rebelles vendredi dans un communiqué. « Les négociations avec l'impuissante administration de Kaboul sont une perte de temps. » Les autorités afghanes, elles, ont imputé la non-tenue de la rencontre au gouvernement qatari. D'après un communiqué de la présidence, Doha a rejeté la liste de 250 délégués et suggéré qu'une autre plus courte soit établie, ce que Kaboul qualifie d' « inacceptable ».

    « Il est clair que le moment propice n'est pas venu » pour la tenue d'une telle réunion malgré les « efforts infatigables et bien intentionnés » déployés par les deux parties, a expliqué le Center of Conflict and Humanitarian Studies dans un communiqué. L'émissaire américain pour les pourparlers de paix en Afghanistan, Zalmay Khalilzad, s'est de son côté dit « déçu du report » de cette réunion, les États-Unis ayant fortement poussé pour la tenue d'un « dialogue inter-afghan ».

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.