GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Législatives en Inde: le BJP nomme une candidate controversée à Bhopal

    media L'extrémiste hindoue Pragya Singh Thakur lors d'un meeting du BJP à Bhopal, le 17 avril 2019. Mujeeb Faruqui/Hindustan Times via Getty Images

    La campagne électorale a pris une nouvelle tournure communautaire avec la nomination par le BJP, le parti hindouiste au pouvoir, d’une candidate controversée dans la circonscription de Bhopal. Figure de l’extrême droite hindouiste, Pragya Singh Thakur, est soupçonnée d’être impliquée dans un attentat à la bombe visant la communauté musulmane, qui avait fait 6 morts et une centaine de blessés en 2008.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    « Hemant Karkare est mort, car je lui ai jeté un sort lorsque j’étais en prison ». Cette phrase de Pragya Singh Thakur envers l’ancien chef de la police anti-terroriste a scandalisé l’ensemble de la classe politique et des médias. Hormis, peut-être, le BJP.

    Le parti nationaliste hindou est dans l’embarras après cette insulte envers le policier, tué dans l’assaut meurtrier d’un commando terroriste à Bombay le 26 novembre 2008 et considéré comme un martyr et un héros en Inde.

    Pragya Thakur n’a pas tardé à se rétracter face à la tempête médiatique. Le BJP tente de son côté de limiter les dégâts, affirmant que cette phrase malencontreuse s’expliquait par « des années de torture physique et mentale qu’elle avait subie en prison ».

    Hemant Karkare était en charge de l’enquête qui a mené à l’arrestation et l’incarcération pendant neuf ans de Pragya Thakur, accusée d’être impliquée dans des attentats à la bombe dans la localité de Malegaon, dans l’ouest de l’Inde en 2008.

    Libérée sous caution en 2017 pour des raisons de santé, cette extrémiste hindoue a été nommée comme candidate par le BJP dans la circonscription de Bhopal pour les législatives la semaine dernière. Plusieurs personnes, dont le père d’une des victimes de l’attentat de Malegaon, ont fait appel devant la justice pour l’interdire de se présenter.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.