GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Olivier Faure, premier secrétaire du PS, juge que le rassemblement de la gauche et des écologistes est «impératif» pour 2022
    • Trois Israéliens ont été blessés dans une attaque en Cisjordanie non loin d'une colonie juive (responsables)
    • Un Palestinien qui lançait des grenades vers Israël depuis Gaza a été blessé (responsables)
    • À bord d'«Ocean Viking», en mer depuis 19 jours, les réserves de nourriture s'épuisent (MSF)
    • Syrie: les forces prorégime encerclent un poste d'observation turc non loin d'Idleb (OSDH)
    • L'opposant russe Alexeï Navalny a été libéré après trente jours de détention (porte-parole)
    • La situation en Amazonie, dévastée par les incendies, est «hors de contrôle», déplore la militante écologiste brésilienne Marina Silva
    Asie-Pacifique

    Ce que l'on sait des attentats au Sri Lanka

    media Un corps est sorti d'une église de Negombo, au nord de la capitale Colombo, frappée par une explosion le 21 avril 2019. REUTERS

    Au moins 290 personnes ont été tuées ce dimanche 21 avril dans huit explosions au Sri Lanka. Les attentats n'ont pas encore été revendiqués, mais treize personnes ont été arrêtées, selon un dernier bilan lundi matin.

    Le Sri Lanka n'avait pas connu pareilles violences depuis la fin de la guerre civile il y a dix ans. Les premières explosions ont eu lieu ce dimanche matin vers 8h30-9h, heure locale (3h-3h30 TU) à Colombo.

    Elles ont touché trois hôtels de luxe situés sur le front de mer : le Shangri-La, le Kingsbury et le Cinnamon Grand Hotel, éloignés les uns des autres de seulement quelques centaines de mètres. Au Cinnamon, des témoins ont indiqué à l'Agence France-Presse qu'un kamikaze a déclenché sa bombe dans une file de clients venus profiter d'un buffet de Pâques au restaurant de l'hôtel.

    D'autres déflagrations ont frappé presque au même moment trois églises catholiques où les fidèles s'étaient rassemblés pour célébrer la messe de Pâques : l'église Saint-Antoine de Colombo, Saint-Sébastien à Negombo, une localité située à une trentaine de kilomètres au nord de la capitale, et une autre église à Battacaloa, dans l'est du pays.

    Deux nouvelles explosions sont survenues dans l'après-midi. L'une a touché un hôtel de Dehiwala, dans la banlieue sud de Colombo. Une autre est survenue dans une maison d'Orugodawatta, dans le nord de la capitale, lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser durant une opération policière.

    Au moins 290 morts et plus de 500 blessés

    Un dernier bilan rapporté par la police fait état de 290 morts et plus de 500 blessés, mais il pourrait encore s'aggraver. Des dizaines d'étrangers figurent parmi les victimes, dans ce pays très prisé par les touristes. Trois avaient la nationalité britannique et deux autres la double nationalité britannique et américaine. D'après les informations disponibles, des Danois, des Turcs, des Indiens, des Chinois, des Néerlandais et un Portugais ont également perdu la vie dans ces attaques.

    Le gouvernement sri-lankais a mis en place un couvre-feu « jusqu'à nouvel ordre » et demandé le blocage temporaire des réseaux sociaux pour éviter la propagation d'informations « fausses ou incorrectes ». Facebook, notamment, avait été utilisé ces derniers temps par des groupes intégristes bouddhistes pour organiser des émeutes contre la minorité musulmane. L'armée a été déployée sur l'île et les autorités ont renforcé les contrôles de sécurité à l'aéroport de Colombo. Le transporteur Sri Lankan Airlines a conseillé à ses clients d'arriver quatre heures avant leur vol.

    24 personnes arrêtées

    Vingt-quatre personnes ont été arrêtées en lien avec ces attentats, a-t-on appris ce lundi. Mais les autorités n'ont pas donné plus de détails pour l'instant sur ces personnes. Les autorités srilankaises ont affirmé que les attentats étaient probablement l’oeuvre d’une seule organisation, sans donner plus de détails. La majorité des explosions auraient été commises par des kamikazes, selon les sources officielles. 

    Une bombe artisanale a par ailleurs été désamorcée par les forces aériennes sri-lankaises près de l'aéroport de Colombo, a annoncé lundi la police.

    À relire : Le Sri Lanka touché par une vague d'attentats: retour sur une journée meurtrière

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.