GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Accident de Fukushima: trois anciens dirigeants de Tepco acquittés par le tribunal
    • Polynésie: saisie de 5,5 kilos de méthamphétamine à l'aéroport de Tahiti (parquet de Papeete)
    • Afghanistan: dix morts lors d'un attentat à la voiture piégée dans le Sud (gouverneur)
    Asie-Pacifique

    Le Premier ministre pakistanais en visite en Iran pour discuter terrorisme

    media C'est la première visite du Premier ministre pakistanais Imran Khan en Iran (photo d'illustration). REUTERS/Thomas

    Imran Khan a entamé dimanche 21 avril une visite de deux jours en Iran. C’est la première fois qu’il se rend chez son voisin iranien depuis son entrée en fonction en juillet 2018. Ce lundi, il doit rencontrer le président iranien Hassan Rohani.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali

    Au menu des discussions : « la lutte antiterroriste et la protection des frontières ». Un sujet brûlant au cœur de vives tensions entre les deux pays qui partagent une frontière de 900 kilomètres de long qui traverse la province du Baloutchistan, à cheval sur l’Afghanistan, l’Iran et le Pakistan.

    Le Pakistan majoritairement sunnite et l’Iran chiite ne cessent de s’accuser mutuellement d’héberger des terroristes à l’origine d’attaques perpétrées sur leur sol.

    Il y a trois jours, 14 passagers d’un bus circulant dans la province du Baloutchistan pakistanais ont été tués par des hommes armés se revendiquant d’un groupe séparatiste baloutche. Ces derniers venaient d’Iran ou ils s’entraînent dans des camps, a affirmé le ministre pakistanais des Affaires étrangères.

    En janvier dernier, l’Iran accusait le Pakistan et son allié saoudien d’avoir soutenu un groupe jihadiste auteur d’un attentat-suicide contre un convoi des Gardiens de la révolution iraniens, faisant 27 morts. L’attaque avait eu lieu dans la région Sistan-et-Balouchistan en Iran, près de la frontière avec le Pakistan.

    C’est donc dans un contexte de vives tensions diplomatiques que le Premier ministre pakistanais et le président iranien vont se rencontrer ce lundi. Avec en toile de fond, la guerre au Yémen dans laquelle l’Iran soutient les rebelles houthis contre le gouvernement yéménite soutenu par une coalition menée par l’Arabie saoudite, un grand allie du Pakistan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.