GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Sommet Poutine-Kim Jong-un: une poignée de main et un échange de compliments

    media Le président russe Vladimir Poutine accueille le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un sur l'île de Rousski, près du port de Vladivostok, le 25 avril 2019. Yuri KADOBNOV / AFP

    Kim Jong-un a rencontré Vladimir Poutine lors d’un sommet sans précédent jeudi 25 avril  en Russie, sur l’île de Rousski, face à la ville de Vladivostok. Le dirigeant nord-coréen est venu chercher des appuis à l’international, deux mois après le fiasco de sa rencontre de Hanoï avec Donald Trump.

    Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    C’est la photo qu’il ne fallait pas rater : la poignée de main très chaleureuse entre deux dirigeants qui ne s’étaient encore jamais rencontrés. Costume sombre et col Mao, Kim Jong-un semble détendu, souriant, visiblement satisfait de rencontrer le président russe.

    « J’espère que notre rencontre sera utile pour renforcer notre relation d’amitié, a déclaré le leader nord-coréen. Et que notre dialogue permettra de travailler au règlement de la situation sur la péninsule coréenne. »

    Tous les codes des grands sommets internationaux sont respectés : entretien bilatéral, réunion élargie aux conseillers et à quelques ministres, puis dîner en tête-à-tête et échange de cadeaux. Pas de déclaration commune en revanche, mais un échange de compliments.

    À la fin du sommet, Vladimir Poutine a fait l’éloge du dirigeant nord-coréen : « Nous sommes contents des résultats. Le président Kim a une personnalité ouverte et il est prêt à discuter de tous les sujets librement. Nous avons parlé vraiment en détail du sujet principal, la dénucléarisation de la péninsule, et je confirme que la conversation avec lui a été passionnante et fructueuse ! »

    Le président russe a pris soin de ne pas critiquer les négociations engagées directement entre la Corée du Nord et les États-Unis. Mais il a rappelé la position russe dans le dossier : il faut donner des garanties à Pyongyang pour l’encourager à renoncer à l’arme nucléaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.